Transport : Belgique : Des soucis dans l’air pour Jet4you

Transport : Belgique : Des soucis dans l’air pour Jet4you

A deux jours seulement du lancement de la ligne Casablanca-Charleroi, les autorités belges annoncent leur opposition à l’ouverture de cette ligne aérienne.
«Le vice-président du gouvernement wallon, ministre en charge de la Politique aéroportuaire et de l’Energie, André Antoine a confirmé le week-end dernier aux responsables de SAB et BSCA ( deux sociétés de gestion aéroportuaires) son opposition de principe à l’exploitation dans les conditions actuelles de la liaison aérienne Charleroi-Liège-Casablanca-Charleroi», relève-t-on dans un communiqué de ce ministère, rendu public dimanche soir.
«En effet, M. Antoine estime qu’il y a des modes de transport alternatifs plus simples, plus économiques et surtout plus écologiques que l’arrêt technique par avion prévu à Liège avant de s’envoler à Casablanca», selon la même source.
Les responsables de Jet4you, eux, avouent ne pas avoir été officiellement informés de cette décision.
«Pour le moment, nous n’avons rien reçu d’officiel de la part des autorités aéroportuaires belges. Le premier vol reliant ces deux villes est prévu ce mercredi 1er novembre. Nous maintenons donc notre programme de vol comme prévu auparavant!», précise Jawad Ziyati, président du directoire de cette compagnie privée marocaine low cost. C’est au mois de septembre dernier que Jet4you a annoncé qu’elle proposerait trois vols hebdomadaires vers Casablanca, à partir de Charleroi, avec une escale technique à Liège. Pour cela, la compagnie a initié une campagne de promotion de ce trajet proposé à seulement 17 euros.
C’est par respect pour l’environnement que le ministre wallon a exprimé son opposition : «Le gouvernement wallon entend donc que les sociétés de gestion aéroportuaires, SAB et BSCA, bénéficiant depuis 1989 du financement public régional, ne prennent pas de décisions incohérentes par rapport aux objectifs et orientations que le gouvernement wallon a fixés en matière de développement durable en région wallonne». Ce dernier estime que «l’escale technique de 85 km entre les deux aéroports régionaux est contraire à l’intérêt général  de par les nuisances environnementales disproportionnées qu’elle génère!».  Suite à quoi les responsables wallons devraient rencontrer la direction des deux sociétés SAB et BSCA, hier lundi, pour prendre une décision à ce propos.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *