Trois questions à Ignacio Germade

Trois questions à Ignacio Germade


ALM : Pensez-vous qu’à travers sa conception, un téléphone doit privilégier l’émotionnel ou le rationnel ?
Ignacio Germade : Je pense que dans le développement d’un téléphone, l’objectif est de réaliser un compromis entre deux impératifs à savoir : établir une balance entre tout ce qui concerne son design d’une part, c’est le volet rationnel donc. Et d’autre part, la possibilité d’intégrer un maximum de fonctionnalités avancées, c’est-à-dire être au mieux rationnel. Ceci étant et comme vous pouvez le voir, notre gamme actuelle de téléphone est d’une élégance certaine, mais reste assez sobre. L’objectif étant de ne pas trop sombrer vers le côté trop tape-à-l’œil.

Avec l’arrivée progressive de la troisième génération des téléphones portables (réseau UMTS), qui intègrent notamment deux caméras, pensez-vous pouvoir continuer à réaliser des téléphones aussi performants que fins ?
Nous sommes appelés à le faire. Et c’est déjà le cas avec le V1150 que nous allons bientôt lancer. C’est un téléphone qui intègre toutes les fonctions d’un appareil 3G, mais qui reste assez mince et en harmonie avec notre nouvelle identité stylistique. Nous pensons aussi que le niveau technologique actuel permet d’avoir à la fois un téléphone fin et très design, tout en étant très high-tech sur le plan fonctionnel. 

En tant que designer, quelle est votre source d’inspiration pour créer des produits aussi stylés que le Razr ? Est-ce la nature, l’architecture urbaine, l’automobile, les gens?
Là encore, notre source d’inspiration est une combinaison de plusieurs facteurs, mais l’élément principal reste le comportement humain. Nous ne créons pas des produits uniquement pour faire notre travail, nous le faisons aussi en prenant compte que des millions de personnes l’utiliseront. Nos produits doivent donc être attractifs et agréables à utiliser. Le design est différent de l’art, en ce sens que le produit conçu doit répondre à un certain nombre de besoins et de critères. Et en fin de compte, l’ultime objectif dans cette équation est qu’un individu va utiliser un téléphone. Il doit donc en être pleinement satisfait. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *