Un chiffre d’affaires en progression de 11% en 2011

Un chiffre d’affaires en progression de 11% en 2011

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a enregistré un chiffre d’affaires en 2011 qui a atteint 3,6 milliards DH, en progression de 11% par rapport à 2010. La valeur ajoutée a atteint 2,6 milliards de dirhams (+8,4%) et la capacité d’autofinancement s’est établie à 1,4 milliard de dirhams, en amélioration de 24% par rapport à 2010, ce qui permet à l’ONCF de réduire l’endettement prévu pour le financement de ses projets d’investissement. C’est ce qui a  été annoncé par Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’Office. Le directeur général a commencé par présenter les faits marquants et les résultats de l’année 2011, l’état d’avancement des projets d’investissement en cours et en particulier celui de la ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca en faisant un rappel sur la consistance du projet, son mode de financement, ses multiples retombées socio-économiques ainsi que sur l’état d’avancement du projet qui se déroule conformément au planning de réalisation prévu. Ainsi que le plan d’action mis en œuvre pour rehausser le niveau de qualité des prestations de l’Office. En effet, avec 34 millions de voyageurs transportés et 37 millions de tonnes de marchandises acheminées, les activités Voyageurs et Fret-Logistique continuent sur leur lancée en progressant à 2 chiffres par rapport à 2010. Cette croissance est le résultat des effets d’entraînement des projets structurants réalisés dans le cadre du plan quinquennal précédent : doublement des voies ferrées sur les lignes sollicitées (Casa-Fès, Casa-Settat…), acquisition des rames duplex, extension du réseau par la construction de nouvelles lignes, en l’occurrence Tanger Med et la desserte de Nador.
Par ailleurs, ce point de presse a été l’occasion de rappeler qu’en matière de qualité du service, l’ONCF s’est inscrit dans une démarche d’amélioration continue, résolument tournée vers l’anticipation et la satisfaction des besoins de ses clients. Sur la base des baromètres de satisfaction réguliers qu’il réalise, des plans d’action spécifiques à chaque item de qualité sont élaborés : amélioration de la régularité des trains, modernisation de la totalité du parc des voitures.
À terme, l’ensemble de ces mesures devrait permettre de faire progresser le taux de satisfaction global des clients vis-à-vis des prestations dans les gares et à bord des trains pour atteindre le cap de 80% en 2015.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *