Un guide pour la mise à niveau

La période de grâce est terminée. En mars prochain, commencera le démantèlement des droits de douane pour les produits fabriqués localement à raison de 10% par an. Le compte à rebours est en sa phase finale. Nos entreprises sont-elles prêtes ? Pas si sûr. Il paraît même qu’elles sont loin du compte.
L’hécatombe est donc pour bientôt et il devient aujourd’hui évident que bon nombre de PME mettront la clé sous le paillasson. Ceci pour la simple raison qu’elles ont pris beaucoup de retard. Trop même. Des efforts ont été consentis (lignes nationales et internationales de financement, programmes d’assistance, …), mais le gap est encore immense. En tout cas, les opérateurs tirent la sonnette d’alarme, s’ils ne sont pas essoufflés pour le faire.
Cela même au moment où l’on assiste à un changement de langage de la part de l’Union européenne qui concerne la dimension politique de la mise à niveau. «Celle-ci n’est plus limitée à de simples ajustements techniques accompagnant des baisses tarifaires; elle entend s’appliquer à tous les secteurs économiques et sociaux, à la protection de l’environnement et à la lutte contre le terrorisme », indique Patrick Collier, président de la Commission « Relation avec l’UE ». « C’est en fait l’adhésion à un système de valeurs qui est attendue, en même temps que l’application de mécanismes commerciaux préférentiels», poursuit ce dernier. Le ton est donné. Fallait-il enfoncer davantage le clou alors que de larges pans de notre tissu économique peinaient justement à se mettre au diapason des anciennes exigences ? Et tout d’abord pourquoi sommes-nous en retard par rapport au calendrier d’ajustement fixé ?
Avons-nous mal abordé le sujet ? Les fonds n’étaient-ils pas suffisants ? Notre communication n’était-elle pas ciblée ? Il est encore trop tôt pour faire le bilan, il n’en reste pas moins que les efforts continuent. Dans ce cadre la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc vient d’éditer un guide pratique sous l’intitulé « Les clefs de la mise à niveau». La réalisation de ce document a nécessité un travail de deux années. Tiré à 5.500 exemplaires et contenant plus de 50 fiches pratiques, ce guide se veut un document de référence pour «mieux orienter les chefs d’entreprises dans le processus de la mise à niveau de leurs structures », est-il indiqué auprès de la CFCIM. Le guide contient « l’inventaire de tous les moyens actuels, depuis l’analyse de la situation, jusqu’aux programmes de formation et leur financement », souligne le président de la Chambre, Jean-Claude Bouveur.
Disponible au niveau de la CFCIM et des représentations diplomatiques nationales à l’étranger notamment, le document est organisé en douze chapitres. De la présentation de la mise à niveau aux financements extracommunautaires en passant par les fonds et lignes de financement qui existent, ce guide contient effectivement toute l’information nécessaire pour venir en aide aux opérateurs économiques.
Les opérateurs disposent actuellement d’un document de référence regroupant toutes les informations utiles (chiffres clefs, contacts, balises de repérage,…), pour franchir le cap. Pourvu qu’il ne soit pas trop tard !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *