Une diaspora de plus en plus large : Plus de 195.000 Marocains présents dans 30 pays africains

Une diaspora de plus en plus large : Plus de 195.000 Marocains présents dans 30 pays africains

Pour accompagner la diaspora marocaine en Afrique, le ministère de tutelle a déployé tout un programme d’accompagnement conforme aux accords de coopération ratifiés avec les pays frères et à la stratégie nationale en faveur des MRE résidant en Afrique.

La diaspora marocaine ne cesse de s’aggrandir en Afrique. Ils sont plus de 195.000 Marocains à résider dans une trentaine de pays de cette région riche dans sa diversité. La migration marocaine en Afrique a un historique très profond, notamment dans les régions de l’Afrique de l’Ouest. Les Marocains s’y rendaient notamment pour l’activité commerciale en parallèle au mouvement de fonctionnaires internationaux qu’observait autrefois le continent. Les motivations ont changé de nos jours. Une nouvelle vague d’immigration commence à émerger dans la région.

La mobilité marocaine en Afrique reste, aujourd’hui, liée essentiellement à deux facteurs. Citons dans ce sens le mariage mixte et la formation marquée par un flux important d’étudiants marocains au niveau continental. La concentration des Marocains en Afrique a été autrefois plus visible au Sénégal, Mali et Côte d’Ivoire avec quelques exceptions les autres pays d’Afrique subsaharienne. Les données arrêtées à fin 2018 démontrent clairement la nouvelle orientation de la mobilité marocaine en Afrique. Les statistiques du ministère délégué auprès du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration révèlent une nouvelle structure des effectifs des Marocains résidant en Afrique. Trois pays du Maghreb abritent l’essentiel des Marocains migrants dans le continent. Citons à cet effet la Libye où résident 76.923 Marocains, suivie de l’Algérie (53.700) et la Tunisie (34.889).

La communauté marocaine en Egypte s’élève à 9.066 ressortissants, contre 7.500 en Côte d’Ivoire, 3.201 au Sénégal, 3.192 en Guinée Equatoriale et 3.036 en Mauritanie. Toutefois cette présence reste faible, notamment en Tanzanie, la Centrafrique, le Bénin et l’Ethiopie (voir tableau). Pour accompagner la diaspora marocaine en Afrique, le ministère de tutelle a déployé tout un programme d’accompagnement conforme aux accords de coopération ratifiés avec les pays frères et à la stratégie nationale en faveur des MRE résidant en Afrique. Ce dispositif est structuré en trois axes, en l’occurrence la préservation de l’identité marocaine, la préservation des droits et accompagnement social et économique et la contribution des Marocains du monde au développement du pays d’origine. Les modalités de coopération portent en effet sur les actions et programmes visant la préservation des droits des MRE et leur intégration dans les pays d’accueil. Une opération qui est également valable pour les étrangers résidant au Maroc.

L’accent est principalement mis sur la culture, l’éducation et formation. Une panoplie d’actions est engagée. Citons dans ce sens les universités culturelles, les tournées théâtrales, la participation à la Fête du trône, la colonie de vacances pour les enfants MRE issus de familles défavorisées, le soutien aux Marocains en situation de précarité ou en difficulté, la formation professionnelle, les bourses pour les études universitaires ainsi que les bourses pour les jeunes élèves en Côte d’Ivoire.

Le ministère vise à travers ces interventions de répondre aux nombreuses demandes émanant des pays ayant formulé le souhait de bénéficier de l’expérience marocaine à travers le transfert et échange d’expériences en matière de politiques migratoires dans le cadre de la coopération Sud-Sud ou triangulaire. Le ministère compte à son actif plusieurs accords de coopération dans le domaine de la gestion des politiques migratoires et de la gestion des diasporas. Dernier en date, celui qui a été signé au mois de février avec le Mali portant sur la gestion des communautés établies à l’étranger et de la migration.

Effectifs des Marocains résidant en Afrique

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *