Une première charte de la diversité au Maroc et en Afrique: Les entreprises leaders signent et s’engagent

Une première charte de la diversité au Maroc et en Afrique: Les entreprises leaders signent et s’engagent

Par le biais de ce regroupement, les entreprises envisagent de créer une sorte de think tank à même d’influencer le paysage entrepreneurial au Maroc, pour ce qui est de la question de la diversité.

Jeudi 9 juin a marqué la signature de la toute première charte de diversité au Maroc et en Afrique. Plus d’une dizaine d’entreprises se sont réunies à Casablanca et se sont engagées à garantir la promotion et le respect de la diversité dans leurs effectifs et à lutter contre les différentes discriminations que connaît le monde du travail aujourd’hui.
Si chacune des entreprises opérait d’ores et déjà pour garantir l’inclusion et la diversité au sein de son effectif,  cet engagement prend une autre ampleur aujourd’hui et se fait dans un cadre collectif. En effet, les entreprises présentes ont décidé de s’unir pour faire progresser la diversité dans toutes ses formes, collectivement et au sein de leurs organisations. «Cette détermination s’est matérialisée par une charte engageant les entreprises volontaires à agir concrètement pour la diversité», note-t-on auprès des initiateurs de cette action. Quel que soit l’établissement, la diversité ne se réalise pas sans résistance. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir le directeur général de Total Maroc. Une entreprise signataire, qui compte 22% de femmes parmi ses employés.

Au-delà du fait que la diversité soit un impératif que les entreprises ne peuvent plus se permettre d’omettre de leurs stratégies de recrutement, tous s’accordent à dire qu’il s’agit avant tout d’une richesse pour les entreprises. «La variété  de profils est un rapport gagnant-gagnant à tous les niveaux», avait mentionné la responsable recrutement BMCI, Bahia Hanoun, quelque temps avant la signature de la charte. Acte qui souligne l’engagement des entreprises à mettre en place une démarche en faveur de l’inclusion et de la diversité. Cette dernière étant désormais témoin de la responsabilité sociale des entreprises vis-à-vis de leurs collaborateurs, de leurs partenaires, de leurs consommateurs et des communautés qui les entourent.

Par le biais de ce regroupement, les entreprises envisagent de créer une sorte de think tank à même d’influencer le paysage entrepreneurial au Maroc, pour ce qui est de la question de la diversité. Il s’agira également de mettre en place une plate-forme de partage et d’échange autour des «best practices» dans ce domaine. A noter dans ce sens que la première réunion de ce Club diversité-Maroc est programmée le 1er septembre. Elle aura comme objectif premier la définition des actions concrètes à venir.
Parmi les entreprises signataires de la charte figure la Centrale Danone également. Représentée par son vice-président RH Zakaria Rbii, celui-ci a indiqué qu’il y a plus d’un an, cette entreprise avait 0% de femmes dans son comité de direction. «Nous sommes à 10% aujourd’hui, nous passons à 20% pour septembre et notre objectif serait d’avoir 30% de femmes dans notre comité de direction à l’horizon 2020», précise-t-il. Celui-ci note également que l’entreprise s’engage à avoir d’ici 2010 pas moins de 70% des membres du comité de direction Afrique d’origine africaine. La diversité ne se limitant pas au genre et aux origines, les entreprises présentes ont affirmé leur conviction de l’importance d’intégrer d’autres catégories, à savoir les personnes en situation de handicap, celles en milieu carcéral et les migrants également.

Décidément, au-delà de la lutte contre toutes les mesures discriminatoires, la diversité est une richesse dont les entreprises prennent de plus en plus conscience. Outre celles précitées, cette charge de la diversité contient les signatures des leaders du monde de l’entreprise au Maroc. Il s’agira, entre autres, du Groupe Accorhotels, Bymaro, L’Oréal Maroc, Méditel, Nestlé, la SMT, Sodexo et Webhelp. Ces compagnies nationales et multinationales de premier plan sont les premières entreprises signataires de la Charte et formeront le tout premier Club de la diversité, qui verra le jour avant fin 2016.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *