Edito : Exit les obsolètes

Edito : Exit les obsolètes

En novembre dernier, le Conseil économique, social et environnemental rendait son rapport tant attendu sur la richesse globale et le capital immatériel du pays, élaboré à la demande du souverain.

Le document, qui fait près de 200 pages fruit de plus de deux années de travail, livre une parfaite analyse très détaillée des déterminants de la création de valeur et de la répartition de richesse au Maroc comme il n’en a jamais été fait auparavant. Ce travail rappelle d’ailleurs un autre du même calibre, à savoir le rapport du cinquantenaire sur le développement humain au Maroc rendu public en 2006 et qui lui aussi fournissait une analyse des 50 années de l’indépendance du Maroc et une lecture critique des orientations prises sur le plan économique et social. En parallèle, d’autres documents de valeur ont été produits sur des questions plus précises comme l’éducation, la santé, l’industrie… sans oublier les travaux pertinents que nous livrent de manière régulière des organismes comme le HCP, la Cour des comptes ou encore Bank Al-Maghrib depuis quelques années. Aujourd’hui, la compilation de tous ces travaux fournit un corpus très complet non seulement en termes de diagnostic mais également et surtout en termes de solutions.

Il y a tout ce qu’il faut et plus pour que ceux dont la charge est de concevoir et mettre en marche des politiques publiques puissent opérer les meilleurs choix pour le pays. Les partis politiques, non plus, n’ont plus d’excuses. Eux qui ont longtemps été décriés soit parce qu’ils ne proposent rien de concret, soit parce que leurs programmes ressemblent plus à des listes de vœux. Evidemment, tous les partis ne disposent pas des compétences capables de lire, assimiler et exploiter tout le gisement d’études et d’analyses à leur disposition. Certains ont compris et ont déjà mis en marche leur révolution interne. Tout comme il y a aussi des partis qui ne veulent visiblement pas s’aventurer sur ce terrain dangereux pour eux parce qu’il les contraint à apporter désormais de vraies réponses concrètes aux Marocains. Mais dans tous les cas ce type de partis est obsolète et voué à l’échec tôt ou tard…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *