Edito : Le Maroc, un géant de l’oléiculture

Edito : Le Maroc, un géant de l’oléiculture

Symbole de la paix à l’échelle internationale, l’olivier est également un symbole au niveau du Maroc, puisque cet arbre représente une fierté pour de nombreuses régions marocaines.

Aujourd’hui, le Royaume entre réellement dans la cour des grands dans le domaine de l’oléiculture. Car en plus d’une production record au titre de la campagne agricole 2018-2019, estimée à près de 2 millions de tonnes, le Maroc devient de facto le quatrième plus grand producteur mondial derrière respectivement l’Espagne, l’Italie et la Grèce. Autant dire que les efforts consentis par les responsables durant la dernière décennie ont été concluants.

Si la récolte record est due aux conditions climatiques favorables, notamment en matière de températures et du volume des précipitations et sa répartition dans le temps et dans l’espace, l’entrée en production des jeunes plantations est également pour beaucoup dans cette performance. Ces réalisations ont donc été atteintes grâce à l’impact positif des choix stratégiques adoptés par le Plan Maroc Vert (PMV) pour le développement de la filière oléicole au Maroc. Il a été durant les dernières années question notamment de l’institution d’une démarche basée sur la contractualisation de l’Etat avec les professionnels du secteur sans oublier l’intégration de la chaîne de valeur de la filière. Aujourd’hui, le Royaume récolte les fruits de ses efforts et le meilleur reste à venir…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *