Attitude manager baladeur : Pour prendre de façon constante le pouls de l’entreprise

Attitude manager baladeur : Pour prendre de façon constante le pouls  de l’entreprise

L’équipe de Manager Go recommande, à cet effet, une posture très particulière, à savoir celle du manager baladeur. Les personnes qui penseront qu’il s’agit d’une personnalité innée ont tort de croire que cette posture ne peut pas être inculquée au fur et à mesure de l’expérience.

Et l’exercice en vaut la chandelle quand on sait qu’elle est nécessaire pour accompagner les équipes. Les objectifs n’en seront que plus facilement atteints. «Le grand chef qui manage son entreprise enfermé dans sa tour d’ivoire (son bureau), aura de plus en plus du mal à conduire ses affaires face aux exigences de flexibilité et de réactivité. Des exigences dictées par les marchés d’aujourd’hui», argumente à juste titre l’équipe du Manager Go.

L’avenir prône en effet un profil de management baladeur. Le concept est très simple et presque naturel. «Il s’agit pour un manager d’aller spontanément à la rencontre de ses collaborateurs sans but précis», expliquent les experts de Manager Go. Le manager n’aura qu’à être à l’écoute par l’intérieur de ce qui se passe sur le terrain. De la même manière, il pourra évaluer plus aisément l’état d’esprit de ses équipes, leur motivation, leurs besoins. Il pourra recevoir les suggestions sans trop de freins.

Les réclamations peuvent remonter de façon induite avec un tel manager. En définitive, les informations qualitatives qui généralement ne remontent pas à travers la voie hiérarchique classique et le système managérial vont directement au principal meneur d’une entreprise. Les chaînes classiques sont brisées mais à des fins utiles. Pour rappel, ce concept ne date pas d’hier. Et il porte un nom, en l’occurrence le MBWA (Management By Wandering Around ou encore Management By Walking About).

Et ce sont William Hewlett et David Packard qui sont les créateurs de cette pratique. Elle a été mise en œuvre, dans les années 40, dans leur entreprise, la fameuse Hewlett Packard. L’approche qui a rencontré un franc succès dans les modèles économiques s’est vue formaliser par Tom Peters and Robert H. Waterman autour de leur best-seller Le Prix de l’excellence publié en 1982 («In search of Excellence»).

Facile à mettre en œuvre, «le management baladeur» a des bénéfices multiples. Déjà, cette attitude adoptée par le manager fait augmenter la motivation des collaborateurs. Sa présence  sur le terrain montre en effet qu’il est aux côtés des équipes et donc à leur écoute.

Le résultat le plus immédiat est  une meilleure implication. De la même manière, le leadership chez le manager s’en trouve amélioré.

Dès lors, la valeur ajoutée générée est plus importante que celle réalisée à travers les réseaux formels. En optant, en effet, pour cette posture, le manager est capable de détecter de nouvelles niches. Plus il est à même de mieux comprendre les problèmes des clients. Face à ses équipes un climat de confiance s’installe également. Le gain de productivité est important.

Il reste que cette attitude managériale n’est pas sans inconvénients et il s’agira de les gérer subtilement. Les différents points de la hiérarchie imposée par l’organigramme se trouvent complètement court-circuités ! Les responsables de département risquent de se sentir dévalorisés et de se braquer formant une poche de résistance. Le manager devra en tenir compte en continuant à les associer à sa méthode par un renvoi constant des informations remontées grâce à cette ouverture. Le manager baladeur devra également se méfier de cette attitude qui risque de briser le respect entre lui et le reste des équipes, ce qui entachera son image et ôtera au fur et à mesure de sa prestance. En fin stratège, il devra donc jongler en fonction des personnes en face et des situations. Le réglage est quotidien. Jouer à découvert peut s’avérer dangereux quand les équipes contiennent des personnes malhonnêtes intellectuelles. C’est un risque. Il s’agit là aussi de détecter les brebis galeuses à tendance manipulatrice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *