Auto-emploi à Laâyoune: 5 millions DH pour Moubadara

Auto-emploi à Laâyoune: 5 millions DH pour Moubadara

Cinq millions DH est le montant alloué au programme Moubadara lancé actuellement dans la ville de Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud, pour créer des micro-entreprises et favoriser l’auto-emploi.

Ce programme est le fruit d’un partenariat entre l’Agence de développement social (ADS), l’Agence pour la promotion socio-économique des provinces du Sud et l’Association Laâyoune Moubadara. Il s’inscrit dans une stratégie globale de l’agence visant l’encouragement des initiatives économiques individuelles à travers la mise en place d’une structure pluri-acteurs, publics et privés, pour encourager la création de la Très petite entreprise dans la ville de Laâyoune.

Ledit programme a pour but de favoriser l’insertion socio-économique des populations vulnérables, à travers des financements adaptés aux besoins des porteurs de projets, d’assurer l’accompagnement pré et post-création des porteurs de projets et leur parrainage par le secteur privé, tout en ciblant les catégories ne pouvant accéder au crédit classique.

Selon les responsables de l’ADS, ce programme qui s’étale sur trois ans propose un appui à la création et un financement par le biais d’un mécanisme spécifique, «prêt d’honneur», sans aucun intérêt et sans aucune garantie personnelle. Le montant du financement varie entre 10.000 et 80.000 DH selon la nature du projet, et il est principalement destiné au renforcement de l’épargne personnelle qui servira comme levier de fonds auprès des banques. En outre, il propose également l’outil du «parrainage économique» qui s’avère comme une solution efficace afin d’accompagner les créateurs de la Très petite entreprise à la réussite de leurs projets d’investissement. Cet appui est assuré par les acteurs industriels et économiques.

Et d’ajouter que cette initiative va mettre sur pied un mécanisme d’appui aux jeunes et aux personnes en situation de précarité, à travers une plate-forme d’accueil, d’information et d’orientation dédiée aux porteurs de petits projets. Une telle structure permettra également un maillage d’actions des intervenants publics et privés dans ce domaine.

Outre l’accompagnement et l’appui financier, les porteurs de projets se verront également proposer différentes formations en matière notamment de renforcement des compétences personnelles, de développement de l’esprit entrepreneurial, d’encadrement technique et d’accompagnement à l’élaboration des plans d’affaires.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *