Consulting: Une association pour créer de la visibilité…

Consulting: Une association pour créer de la visibilité…

Une démarche qui permettra non seulement de créer de la visibilité pour les partenaires publics et privés mais aussi de sensibiliser quant aux bénéfices du conseil pour le développement des entreprises marocaines.

Et c’est Choukry Maghnouj, patron de Arsen Consulting, qui a été nommé à la présidence de cette ONG pour un mandat de deux ans. Selon cet expert, «la création de l’AMCM représente une étape importante dans le développement du secteur du conseil au Maroc ainsi que son internationalisation. Il s’agit aujourd’hui de consolider nos acquis, les développer et veiller à transmettre nos valeurs auprès des jeunes diplômés ayant l’ambition de rejoindre nos activités».
Pour le vice-président de l’association, Nabil Benyahia, représentant le cabinet Mazars Audit et Conseil au Maroc, «l’AMCM n’est ni un club ni le syndicat du conseil, c’est beaucoup plus que cela. L’association a pour vocation d’être la maison des consultants, ouverte à tous ceux qui s’intéressent à ce métier».

Bref, l’initiative de créer une association du secteur ne peut qu’être salutaire pour créer de la synergie auprès des différents partenaires au service de la mise à niveau de l’entreprise marocaine. Labellisation, normalisation et réglementation représentant les trois principaux axes qui permettront de créer de la visibilité dans un secteur représenté non seulement par des cabinets étrangers mais aussi par des consultants freelance et des cabinets nationaux.

S’agissant de capital immatériel à la base des prestations offertes, cette démarche est bénéfique car elle permettra de faciliter aux entreprises la prise de décision lorsqu’elles auront à solliciter un cabinet en conseil et management. Représentant un effet de levier de croissance, les opérateurs du secteur entendent prôner les bonnes pratiques pour instaurer un management moderne dans l’entreprise marocaine.

En direction de l’administration, principal pourvoyeur des commandes, l’une des missions du cabinet est de rationnaliser les actions face à l’idéologie politique. L’exercice n’est pas simple et les experts qui s’y sont essayés attestent que désormais le politique et le conseil en management arrivent à se croiser…

Les enjeux sont clairs quand il s’agit de choix de financement de grands projets structurants…
Dans une autre optique, le fait de créer une association de la profession permettra d’identifier des opérateurs dans les autres régions en dehors de l’axe Casa-Rabat.

A cet effet, les membres du bureau élargi à huit personnes sont tous unanimes à dire que l’association n’est pas élitiste et est ouverte à l’ensemble de la profession indépendamment de la taille ou de la forme. Il reste donc aujourd’hui à fédérer davantage pour créer de la synergie et attirer encore plus de talents. Le plan d’actions de l’association n’a pas encore été toutefois dévoilé car pour l’heure, l’étape des formalités vient juste d’être entérinée.

A suivre…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *