octobre 18, 2017

Démocratiser le travail : Un nouveau regard sur le lean management, de Michel Sailly

Démocratiser le travail : Un nouveau regard sur le lean management,  de Michel Sailly

L’auteur est parti du principe que le lean management est devenu la marque de fabrique de l’organisation du travail de nombreuses entreprises. Il propose à ses lecteurs de le démystifier et d’en faire une manière de faire concrète.

«Que recouvre exactement ce terme ? D’où provient-il ? Le lean est-il un moyen supplémentaire de faire pression sur le travail ? Ou au contraire est-il un outil dont les salariés peuvent se saisir pour améliorer la qualité de leur travail et leur bien-être au sein de leur entreprise?». Ce praticien s’efforce d’apporter les différentes réponses puisqu’il a travaillé deux années au Japon pour apprécier justement la mise en pratique du lean management. Concrètement, l’ouvrage met en évidence deux conceptions opposées : le «lean outils» pratiqué par les entreprises pour chasser les gaspillages, réduire les emplois et intensifier le travail, et le «lean philosophique» soutenant une démocratisation du travail. Ecrit d’une manière très didactique, Michel Sailly décrit cette seconde voie en neuf caractéristiques.

Il donne ainsi la possibilité de penser l’industrie et le travail du futur sans les cantonner à la numérisation des activités et aux technologies robotiques. Mettant la qualité du travail et le développement des salariés au cœur du management et de l’organisation du travail, il invite toutes les parties prenantes de l’entreprise à être associées à la création de valeur, pour les clients, pour les salariés, et pour un développement durable.

Bref, étayé des meilleures sources, cet ouvrage donne des repères aux dirigeants, aux représentants du personnel et aux salariés pour ouvrir un dialogue social constructif. Pour lui, démocratiser le travail est un processus à portée de main. Diplômé d’ergonomie du CNAM, Michel Sailly a été ergonome durant de nombreuses années au sein du Groupe Renault, dans des fonctions RH et fabrication, puis durant deux années chez Nissan au Japon. Membre du conseil d’administration de Renault de 2009 à 2011, il est membre du groupe ressources de la FGMM CFDT sur la qualité de vie au travail.

Ed. de l’Atelier (24/08/2017)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *