Entrepreneuriat: StartUp Maroc Roadshow : Après Oujda, Fès !

Entrepreneuriat: StartUp Maroc Roadshow : Après Oujda, Fès !

L’aventure StartUp Maroc RoadShow s’est poursuivie, cette fois-ci, à Fès les 3, 4 et 5 juin. Après avoir mobilisé, en effet, 200 jeunes et 10 mentors à Oujda, l’ONG a effectué sa septième escale à Fès.

L’événement a été organisé en collaboration avec le programme «Min Ajliki» de l’APEFE et la Cité de l’innovation. Soutenue par OCP Entrepreneurship Network, cette tournée nationale à travers une douzaine de villes devrait permettre de motiver et soutenir des jeunes porteurs de projets en les accompagnant et leur offrant des outils d’aide à la décision et à la concrétisation de l’idée entrepreneuriale. Les villes qui ont accueilli l’événement StartUp Weekend à partir de Casablanca, Khouribga et Marrakech, Agadir, Safi, Oujda et Fès sont Rabat, El Jadida, Tanger, Benguerir et El Youssoufia.

C’est, en fait, depuis 4 ans que l’association StartUp Maroc a importé le concept «Startup Weekend» des Etats-Unis. 27 éditions se sont ainsi succédé, depuis 2011. Elles ont enregistré, au total,  4.019 participants, 1.096 idées «pitchées», 334 start-up formées et plus de 170 mentors entrepreneurs et experts mobilisés. Concrètement, Startup Weekend est un marathon de 54 heures, axé sur l’action et l’innovation, qui offre une expérience éducative de qualité à de jeunes entrepreneurs et/ou porteurs d’idées. «Les participants sont invités à créer des start-up viables et amenés à collaborer avec des individus ayant les mêmes aspirations, tout en étant coachés par des experts et des entrepreneurs reconnus», expliquent les organisateurs. Le concept quant au déroulement d’un Startup Weekend est le même partout à travers le monde.

Il s’effectue en 3 étapes. Le coup d’envoi est donné un vendredi soir par le Pitch Fire, au cours duquel les porteurs de projets présentent leurs idées à l’assemblée (public, mentors et jury) en 1 minute, pour rassembler des équipes pluridisciplinaires de volontaires autour de leur concept. Durant tous les week-ends, les «dream teams» accompagnées par des mentors œuvrent pour trouver leur business model, et tester leur produit auprès de clients potentiels. La présentation par les différentes équipes a lieu le dimanche soir. Le jury constitué désigne le meilleur projet du week-end. L’objectif premier est que les projets gagnent en notoriété d’emblée pour faciliter leur financement.

La StartUp Weekend Fès s’est vu ouverte à tous. Etudiants et professionnels (business developpers, créatifs, développeurs, chefs de projet, juristes, comptables, experts en marketing, en communication), l’événement a également accueilli toute personne désireuse de créer sa start-up. Le partage de l’expérience étant au cœur des priorités de l’association. Bref, le Maroc a tout à gagner de ce genre d’initiative pour développer l’entrepreneuriat chez les jeunes et les moins jeunes. Compte tenu de l’évolution démographique et de celle liée au marché du travail, les conclusions sont claires. Seule la création d’entreprise permettra d’absorber les compétences au Maroc.

Le salariat ne pouvant plus répondre à toute la demande sur le marché national. Les enjeux sont clairs. Les prises de conscience des entreprises aussi. Le soutien d’OCP par le biais de sa fondation en est une démonstration. D’autres groupes et entreprises structurés optent pour la même démarche pour accompagner les jeunes porteurs de projets. A développer davantage !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *