Après l’avoir certifiée en novembre 2018 : Des représentants de l’AACSB en visite à l’ESCA

Après l’avoir certifiée en novembre 2018 : Des représentants de l’AACSB en visite à l’ESCA

Six mois après avoir obtenu l’accréditation AACSB, l’ESCA Ecole de Management a accueilli dans ses locaux deux vice-présidents de cette instance internationale.

En effet, Stéphanie M. Bryant, vice-présidente exécutive et responsable des accréditations, et Tim Mescon, vice-président exécutif et directeur général Europe, Moyen-Orient et Afrique de l’Association to advance collegiate schools of business (AACSB), ont fait escale, jeudi 25 avril, à Casablanca pour échanger avec les équipes de Thami Ghorfi. Une rencontre certes conviviale, mais également porteuse d’un témoignage d’excellence à l’égard de l’ensemble des effectifs de l’ESCA.

L’établissement est en effet la première école de commerce au Maroc et en Afrique francophone à décrocher ce label. Une reconnaissance internationale qui atteste de la qualité des programmes initiés par l’Esca et de l’engagement de son personnel et étudiants. «Nous tenons à féliciter l’ensemble des équipes pour cette distinction et particulièrement Thami Ghorfi qui a travaillé pendant de nombreuses années afin de donner vie à cette vision.

L’Esca est une référence de premier plan dans la région et nous nous réjouissons qu’elle soit la première équipe à obtenir cette accréditation, donnant ainsi l’exemple aux autres établissements qui adhéreront à ce processus», déclare à ALM Stéphanie M. Bryant. Pour Thami Ghorfi, doyen de l’ESCA, cette accréditation de cinq ans renouvelables place l’école dans un nouveau monde qui est celui de l’amélioration continue. «Cette accréditation nous donne la chance d’entrer dans le club très fermé des 5% des meilleures Business Schools dans le monde.

De même, c’est un processus qui permet l’apprentissage de ce que doit être une institution et une bonne organisation qui apporte une formation normée à ces étudiants et un service aux entreprises», indique-t-il. Le doyen assure par ailleurs que cette reconnaissance démontre la capacité du Maroc à développer un niveau d’éducation qui répond aux standards internationaux. Une excellence qui profitera pleinement aux entreprises, notamment dans leur vision de développement à l’international.

Il est à noter que le processus d’accréditation de l’AACSB prend en moyenne entre 4 à 7 ans. L’école devrait dans ce sens répondre à 15 standards des plus pointus, notamment en matière d’enseignement, de la recherche, de l’élaboration des programmes d’études et de l’apprentissage. En adhérant à ce cercle, le Maroc fait officiellement partie des 54 pays et territoires où 831 institutions disposent de cette accréditation. En parallèle, 187 institutions se sont vues attribuer une accréditation AACSB supplémentaire pour leurs programmes de compatibilité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *