Baptisée «Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb» : OCP lance la formation des agriculteurs

Baptisée «Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb» : OCP lance la formation des agriculteurs

Considérant l’agriculteur comme un réel agent de changement local et un levier clé du développement agricole, une trentaine d’ingénieurs dans une vingtaine de provinces est déployée au service des agriculteurs.

Le Groupe OCP a lancé le 26 septembre à Hed Labkhati, situé à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Safi, un dispositif de proximité personnalisé dédié à l’agriculteur. En trois jours, environ 450 fellahs seront reçus sur ce site avec en moyenne entre 100 et 150 agriculteurs par jour. Ils seront conseillés et accompagnés par l’équipe d’experts mise à leur disposition. Considérant l’agriculteur comme un réel agent de changement local et un levier clé du développement agricole, une trentaine d’ingénieurs dans une vingtaine de provinces est déployée au service des agriculteurs dans le cadre de cette opération, explique Fatiha Cherradi, chargée du développement agricole marché local au sein du Groupe OCP. 
«Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb» est une composante du programme «Al Moutmir» qui porte l’engagement du Groupe OCP en faveur du développement de la filière agricole au Maroc.

Un laboratoire itinérant et des formations au profit des agriculteurs

Dans le détail, ce dispositif comprend un laboratoire itinérant d’analyse des sols, des plates-formes de démonstration agricole ainsi qu’une offre de formation et d’accompagnement. Afin de mettre en œuvre ce programme, toutes les parties prenantes de l’écosystème agricole y prennent part, notamment le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, ses départements sur le terrain, les partenaires institutionnels, les chercheurs, les distributeurs, les revendeurs, les agriculteurs ou encore les institutions scientifiques, à savoir l’INRA, l’IAV et l’ENA. Le Groupe OCP explique que pour la campagne agricole 2018-2019, le dispositif a prévu des actions ciblées dans environ 28 provinces.

L’objectif étant d’offrir un accompagnement diversifié aux agriculteurs. Ce programme est destiné aux cultures des céréales-légumineuses, de l’olivier et de maraîchage. Afin de mieux conseiller les agriculteurs, le Groupe OCP se base sur les recommandations scientifiques de la carte de fertilité des sols marocains. Celle-ci a été réalisée par le consortium scientifique composé de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et l’École nationale d’agriculture de Meknès. «Ce projet a consisté en l’analyse de pas moins de 33.000 échantillons de sols. Des données permettant aujourd’hui un meilleur ciblage en macronutriments de 7,12 millions d’hectares. Grâce aux recommandations de la carte de fertilité des sols, 11 formules NPK Blend régionales adaptées aux types de cultures et aux besoins des sols ont été développées», souligne le Groupe.

Une équipe d’agronomes sur place

Sur le terrain, le laboratoire itinérant d’analyse des sols du Groupe OCP effectue donc des prélèvements d’échantillons de sols et leur analyse personnalisée pour les agriculteurs cibles. Par la suite, des recommandations de fertilisation sont délivrées aux agriculteurs. Ces derniers reçoivent en même temps des explications de l’équipe d’agronomes mise à leur disposition.

Sur le plan technologique, «Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb» comprend par ailleurs un ensemble de services et d’outils. Ceux-ci intègrent des unités de production (Smart Blender) et des applications mobiles permettant ainsi un accompagnement plus personnalisé. Le Groupe OCP ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit d’innovation.

Au total, plus de 1.000 parcelles de démonstration sont prévues pour la campagne agricole 2018-2019. Celles-ci concernent les cultures de céréales et légumineuses, d’olivier et de maraîchage. Ces plates-formes de démonstration réunissent agronomes, formateurs et agriculteurs volontaires dans des parcelles agricoles modèles en partenariat avec les distributeurs. Cette démarche vise à accompagner l’agriculteur dans le choix du bon engrais en se basant sur les recommandations de la carte de fertilité des sols.

Dans ce sens, ces espaces sont installés dans les champs des agriculteurs participants et permettent d’attester des améliorations concrètes dans le rendement et la qualité des productions agricoles ayant opté pour une fertilisation raisonnée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *