Étudier à l’étranger: Tout savoir sur l’allocation départ scolarité

Étudier à l’étranger: Tout savoir sur l’allocation départ scolarité

Chaque année, des milliers de jeunes marocains partent à l’étranger pour y poursuivre leurs études supérieures. Pour leur faciliter la vie, l’Office des changes a édité, en juillet 2014, une fiche de bonnes pratiques à propos de la vente des devises pour les étudiants marocains à l’étranger. Il faut savoir que les bureaux de change sont habilités à délivrer à ces étudiants une dotation annuelle en devises billets de banques dite «allocation départ-scolarité» dans la limite de 25.000 dirhams. Pour effectuer cette opération, ces entités doivent respecter huit étapes bien détaillées sur cette fiche téléchargeable sur le site de l’Office des changes.

Il faut noter que cet établissement accorde aux étudiants marocains à l’étranger plusieurs facilités de change concernant l’allocation départ scolarité, les frais de scolarité, les frais de séjour, les loyers et les charges correspondantes, les frais d’acquisition de matériel informatique, les remboursements des crédits étudiants, les frais de stages à l’étranger et les frais d’inscription.

Ainsi, l’étudiant marocain peut bénéficier annuellement d’une allocation départ scolarité de 25.000 dirhams pour couvrir ses dépenses d’installation et d’acquisition de livres et de manuels scolaires à l’étranger. Une dotation de 20.000 dirhams peut être accordée au tuteur de l’étudiant mineur devant l’accompagner pour son premier départ à l’étranger.

Cette dotation peut être servie simultanément avec l’allocation départ de l’étudiant, selon l’Office des changes. Pour les frais de séjour, trois régimes sont prévus. D’abord, un régime général pour lequel les guichets domiciliataires peuvent effectuer durant l’année scolaire, pouvant atteindre 12 mois, des transferts mensuels à hauteur de 10.000 dirhams en faveur des étudiants non boursiers. Ensuite, un régime d’internat où les étudiants internes en pension complète peuvent bénéficier du transfert des frais requis à ce titre par l’établissement d’enseignement étranger et ce, au vu de la facture, du devis ou de tout autre document en tenant lieu. Ces étudiants peuvent bénéficier du transfert d’un complément ne dépassant pas le montant de 2.500 dirhams par mois.

Et enfin, il y a un régime particulier où les étudiants, qui vont poursuivre leurs études aux Etats-Unis d’Amérique, doivent produire aux guichets domiciliataires un exemplaire du certificat d’éligibilité au statut d’étudiant non immigrant. Sur cette fiche de juillet dernier, l’Office des changes précise que la dotation pour études à l’étranger est cumulable avec la dotation touristique. Toutefois, il convient d’enregistrer les deux opérations séparément et d’éditer deux bordereaux de change distincts, selon la même source.

Pour les frais de stage à l’étranger, l’Office des changes indique que les guichets domiciliataires sont autorisés à transférer les frais de stages pour les étudiants marocains à l’étranger qui viennent de terminer leur cursus. La durée du stage ne doit pas dépasser un an. Le montant qui peut être transféré au titre de ces stages ne doit pas dépasser 10.000 dirhams par mois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *