Formation professionnelle: 350.000 jeunes formés en 2014

Formation professionnelle: 350.000 jeunes formés en 2014

Depuis le démarrage de son plan de développement en 2011 , l’Office a formé 543.329 jeunes à fin 2014. La saison 2014/2015 a connu pour sa part la formation de 350.000 jeunes, soit une hausse de 12% par rapport à la période 2013-2014.  C’est ce qui a été souligné en gros lors du conseil d’administration de l’OFPPT, tenu vendredi à Casablanca sous la présidence de Rachid Belmokhtar, ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.

En présentant les réalisations de l’Office à fin 2014, Larbi Benckheikh a attribué l’augmentation de l’effectif formé à l’effort constant fourni par l’établissement pour le renforcement du réseau d’établissements implantés au niveau national ainsi que pour l’accroissement de l’offre de formation pour les différents niveaux et secteurs. Le directeur général de l’office a lié le développement de l’offre de formation aux dispositifs de formations gérés en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité par la création dans les quartiers cibles de 11 centres dont 2 sectoriels ainsi qu’avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus à travers le renforcement du réseau de centres pénitentiaires portés à 49, soit une capacité de formation de 9.015 places pédagogiques contre 500 en 2002.

L’année 2014 a par ailleurs été marquée par l’inauguration royale de 3 établissements. Citons dans ce sens le centre de formation professionnelle pour jeunes «Ouled Oujih» à Kénitra, le centre de formation dans les métiers de l’hôtellerie et du tourisme «Guich Loudaya» à Témara et le Centre de formation dans les métiers de la réparation automobile «Moulay Rachid» à Casablanca. En termes de contrats-spéciaux de formation, l’office annonce poursuivre l’assainissement des arriérés des années précédentes. Une régression de 36% a été observée passant ainsi à 138,57 millions de dirhams à fin décembre 2014 contre 218,28 millions de dirhams une année auparavant.

L’Office indique dans ce sens que la réalisation de ce bilan a nécessité la mobilisation d’un budget global de l’ordre de 2,9 milliards de dirhams, en hausse de 4,3% par rapport au budget 2013. Notons que l’OFPPT n’a pas eu recours, pour la quatrième année consécutive, aux subventions de l’État, et ce grâce au développement de ressources propres qui représentent 48% des sources de financement de son plan d’action 2014.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *