Les Marocains avides de formation…

Les Marocains avides de formation…

«72% des Marocains pensent que la formation est indispensable». C’est ce qu’il ressort d’une enquête réalisée par Rekrute.com, le premier portail de l’emploi. La méthode repose sur un échantillonnage de 50.000 personnes, représentatif de la population marocaine. Le retour en termes de réponses a été estimé à 3.000 personnes ce qui crédibilise les résultats. « 44% des répondants disposent d’une formation Bac+5 et la moitié possède un niveau d’expérience professionnelle compris entre 1 et 10 ans», assurent les auteurs de l’enquête.

Il s’agit par ailleurs d’une première au Maroc. Les résultats de l’enquête menée à l’échelon national ont permis de mettre en exergue le souhait des Marocains à bénéficier de formation pour s’adapter au marché du travail. «Le marché de l’emploi impose à chaque individu d’actualiser ou de compléter régulièrement ses compétences. Pour une réorientation, un gain en responsabilité ou tout simplement un accompagnement d’évolution d’une fonction, une personne doit être en formation perpétuelle», explique, à juste titre, Alexandra Montant, DG de ReKrute.com.  

A travers le dépouillement, «une grande majorité des répondants (56%) a suivi entre 1 et 3 formations au cours des 12 derniers mois dont 26% à titre personnel. Cet engouement s’explique car les entreprises proposent très régulièrement des formations à leurs collaborateurs afin de développer leurs compétences».

Selon l’étude, «72% des personnes interrogées ont ainsi déclaré percevoir la formation comme une nécessité, ce qui prouve que la notion de formation est désormais intégrée par une grande partie de la population active au Maroc. Les principaux leviers de motivation sont : la possibilité d’élargir ses compétences (52%), la perspective d’un meilleur emploi (36%), l’obtention d’un diplôme complémentaire (12%)».

Toujours est-il que «la démarche d’autoformation ne représente pas un phénomène négligeable», selon l’investigation entreprise.
Et d’une manière générale, 1 Marocain sur 5 désire se former en développement personnel.
L’étude a retenu dans la méthodologie plusieurs critères : «le premier intérêt cité est l’approfondissement de son métier (28%), puis la maîtrise d’une langue étrangère (23%) et enfin la maîtrise des logiciels IT (13%). 1 Marocain en activité sur 5 a ainsi conscience de l’enjeu des «soft skills».

Il n’en demeure pas moins que les domaines du management (21%), de la communication (17%), du commercial (12%), du marketing et de la finance (11% chacun) ont été aussi cités par l’échantillon selon les quotités citées précédemment.
Par ailleurs, compte tenu des contraintes rencontrées dans le quotidien professionnel et la réticence des employeurs à ne pas accorder de souplesse pour les cadres désireux de poursuivre des formations «89% des Marocains envisagent de se former en ligne». Un chiffre issu de l’enquête…

D’ailleurs, «89% des répondants envisagent, en effet, de se former en ligne, à distance, et 70% sont prêts à payer pour cela. Parmi ces derniers, 67% envisagent d’obtenir un certificat attestant du suivi et du niveau obtenu».

Pour rappel, le portail ReKrute.com s’est déjà positionné sur ce créneau dans le segment «entreprises». L’étude sera-t-elle annonciatrice d’un développement dans ce domaine? A suivre… 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *