Les métiers de l hôtellerie ouvrent les bras aux jeunes diplômés

Les métiers de l hôtellerie ouvrent les bras aux jeunes diplômés

L’hôtellerie, un métier en pleine mutation. Ce constat évident a été mis en exergue par Jaâfar Alaoui Benhachem, directeur de la filière de management hôtelier de l’Université Internationale de Casablanca (UIC), lors d’une table ronde organisée dernièrement dans ce haut lieu du savoir.

En se structurant et en se développant, l’hôtellerie moderne est devenue, selon son allocution, une industrie qui est régie, au même titre que tous les secteurs de l’activité économique, par des impératifs de bonne gestion et de rentabilité nécessitant des profils qualifiés à tous les niveaux et ce, du plus simple employé au dirigeant.

«Ce développement a été concomitant à la diversification de l’offre des prestations hôtelières qui s’est élargie au bien-être, aux loisirs, aux conférences, aux activités sportives et qui n’est plus limitée à l’hébergement et à la restauration», a-t-il détaillé. Ainsi, cette évolution a généré de nouveaux besoins en matière d’organisation et de management nécessitant de nouveaux profils tels que le commercial et marketing, financier, ressources humaines, technique, contrôle de gestion, achat et bien-être entre autres.

Ces nouveaux métiers ont contribué à enrichir et accompagner les fonctions classiques de l’hôtellerie, à savoir l’hébergement et la restauration. Sous l’effet conjugué des nouvelles attentes de la clientèle, des exigences de compétitivité et des innovations technologiques, ces fonctions se sont, selon M. Alaoui Benhachem, diversifiées et complexifiées rendant l’acquisition de nouvelles compétences indispensables. 

Outre cette diversification et complexité, les métiers de l’hôtellerie sont marqués par une internationalisation induite par une demande en compétences, en constante augmentation, générée par la croissance de la capacité hôtelière au niveau mondial, elle-même tirée par le développement des flux touristiques et la place grandissante qu’occupe le tourisme dans les économies de tous les pays. C’est pourquoi le directeur de la filière de management hôtelier de l’Université Internationale de Casablanca appelle à une implication des intervenants pour la promotion du secteur, notamment auprès des jeunes.

«Il est de la responsabilité de tous les intervenants, professionnels, acteurs de formation, institutionnels, avec à leur tête le ministère du tourisme, de mener des actions de communication et de sensibilisation aux métiers de l’hôtellerie auprès des jeunes pour les encourager à intégrer ce secteur important de l’économie marocaine qui offre des possibilités certaines d’embauche», a-t-il avancé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *