Marché du travail à fin septembre 2015: Plus de 1,2 million de chômeurs au Maroc

Marché du travail à fin septembre 2015: Plus de 1,2 million de chômeurs au Maroc

Ce sont 24.000 postes d’emploi qui ont été créés en milieu urbain entre le troisième trimestre de l’année 2014 et celui de 2015. La donnée chiffrée est révélée par le Haut-commissariat au Plan dans sa récente note d’information consacrée à la situation du marché du travail au 3ème trimestre de 2015. En milieu rural, un total de 17.000 a été créé. Dans l’ensemble, 41.000 emplois ont été lancés contre 58.000 une année auparavant. C’est donc une baisse des taux d’activité que le HCP attribue à des facteurs déterminés.

Raisons de la diminution de l’activité

De par un nombre de 11.992.000 personnes, la population active âgée de 15 ans et plus a augmenté, entre les troisièmes trimestres de 2014 et 2015, de 0,9% au niveau national (+1,2% en milieu urbain et +0,5% en milieu rural). La population en âge d’activité s’est accrue, quant à elle,  de 1,5%. C’est pourquoi «le taux d’activité est passé, entre les deux périodes, de 48,2% à 47,9%, enregistrant une diminution de 0,3 point».  

Données chiffrées par secteur d’activité

En détail, les services ont créé 27.000 emplois, le BTP 25.000 et l’industrie y compris l’artisanat 16.000, alors que  le secteur de l’agriculture, forêt et pêche en a perdu 27.000.
«Les nouvelles créations d’emploi sont cependant en deçà de la demande  additionnelle d’emploi estimée à 107.000 personnes au niveau national», ajoute le HCP. Dans ce contexte, le chômage s’est accru de 66.000 personnes, 52.000 en milieu urbain et 14.000 en milieu rural, portant le volume global du chômage à 1.206.000 personnes au niveau national, ce qui correspond à  un accroissement de 5,8% par rapport à l’année dernière. Le taux de chômage est ainsi passé de 9,6% à 10,1% au niveau national, de 14,5% à 15,1% en milieu urbain et de 4,1% à 4,3% en milieu rural. Chez les hommes, il est passé de 9,2% à 9,6% et de 10,6% à 11,1% dans chez les femmes. A son tour, le taux de sous-emploi s’est accru de 0,7 point, passant de 10,6% à 11,3% au niveau national. Il est passé de 9,6% à 10,2% en milieu urbain et de 11,6% à 12,3% en milieu rural.

Emplois rémunérés et non rémunérés

En matière d’emploi rémunéré, 153.000 postes ont été créés au cours de la période précitée, 98.000 postes en milieu rural et 55.000 en milieu urbain. L’emploi non rémunéré, composé d’environ 98% d’aides familiales, a en revanche enregistré une baisse de 112.000 postes, 81.000 en zones rurales et 31.000 en zones urbaines.

Au total, de par la création de 24.000 emplois en milieu urbain et 17.000 en milieu rural, l’économie marocaine a connu la création nette de 41.000 postes d’emploi. Le volume global de l’emploi est ainsi passé, entre les deux périodes, de 10.745.000 à 10.786.000 personnes. Le taux d’emploi, quant à lui, a reculé de 0,5 point au niveau national, passant de 43,6% à 43,1%, de 0,5 point en milieu urbain et de 0,2 point en milieu rural, passant respectivement de 35,8% à 35,3% et de 55,7% à 55,5%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *