Travail temporaire : La FNETT défend un vrai statut des salariés intérimaires

Travail temporaire : La FNETT défend un vrai statut des salariés intérimaires

Contribuer à l’amélioration des conditions des travailleurs intérimaires tel est le slogan scandé par la Fédération nationale des entreprises de travail temporaire (FNETT). La fédération revient à la charge et appelle, plus que jamais, à structurer l’exercice du métier de manière formelle et rigoureuse. «Nous militons pour donner une image positive à ce secteur d’activité qui depuis quelque temps au regard d’un certain nombre de conflits à dégager une image ignoble», souligne Jamal Belahrach président de la FNETT.
En effet, la FNETT ambitionne de défendre un vrai statut d’intérimaire. «La situation doit changer radicalement on ne peut pas laisser ce secteur se perdre dans les méandres. Au lieu qu’il soit perçu comme un problème, le travail temporaire est la solution adéquate à intégrer dans la chaîne du travail moderne». Ainsi la Fédération nationale du travail temporaire a formulé des amendements afin de redynamiser ce secteur et le restructurer. «Nos amendements ont une philosophie particulière», indique M. Belahrach. poursuivant que «la veille législative doit permettre une amélioration continue des dispositions légales qui encadrent la relation de travail en l’occurrence en matière d’intermédiation». Les propositions de la fédération ont pour finalité de définir l’entreprise du travail temporaire, de remplacer la caution directe par une caution bancaire, d’élargir le champ d’action des entreprises du travail temporaire, d’adapter la durée de la tâche et la réalité du besoin de l’entreprise ainsi que d’identifier les obligations de chaque partie à savoir le travailleur, l’entreprise intermédiaire et l’entreprise utilisatrice. Notons que le travail temporaire est une dynamique gagnant-gagnant.
Si pour le salarié intérimaire le travail temporaire lui permet de capitaliser sur sa formation, développer son expérience et augmenter son employabilité en vue d’un emploi définitif, cette activité garantit à l’entreprise utilisatrice plus de souplesse et de compétitivité. En effet, le travail temporaire permet à ces entreprises d’adapter son effectif en fonction de la demande du marché, et de se concentrer, entre autres, sur son métier au lieu de se disperser dans le recrutement et la sélection des collaborateurs intérimaires. Le travail temporaire lutte, par ailleurs, contre le travail au noir. Selon la fédération, les entreprises du travail temporaire contribuent à l’augmentation de l’assiette de la CNSS et contribuent à la résorption du chômage en jouant leur rôle d’interface dynamique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *