A l’issue de la 30ème journée de la Botola Maroc Telecom: Le FUS, champion, a de quoi bomber le torse

C’est un véritable festival qu’a offert le FUS de Rabat, dimanche au stade Moulay El Hassan, pour officialiser son premier titre de champion du Maroc. Il a donc tenu bon dans une fin de saison haletante avec l’appui de ses attaquants et les directives de Oualid Regragui, leur fin stratège.


Contre une équipe oujdie accrocheuse qui luttait pour le maintien, les nouveaux champions, qui n’avaient besoin que d’un nul pour décrocher le titre, ont dû cravacher dur avant de sceller le sort de cette rencontre. Les buts du FUS ont été inscrits par Mohamed Fouzir, auteur d’un doublé (5è, 87è), Marouan Saadane (55è) et Abdesslam Benjelloune (75è). Le Mouloudia a pu, à deux reprises, plonger les locaux dans le doute, sur les buts du Malien Sekou Bagayoko (28è, 84è).
Le Wydad était lui aussi en lice dans ce duel à distance, mais n’avait plus son destin entre ses pieds. En recevant le Moghreb de Tétouan, il devait sortir vainqueur et espérer un faux-pas des Fussistes pour coiffer ces derniers sur le poteau.

Le miracle ne s’est donc pas produit et les Rouges terminent la saison en deuxième position avec 56 points, à deux unités du champion du Maroc.
La troisième place sur le podium était très disputée. Entre le Raja de Casablanca, l’AS-FAR et l’IRT Tanger, seul ce dernier a su tirer son épingle du jeu. Dans un match palpitant, ouvert et spectaculaire face aux Verts, les Tangérois ont brillé sur leur pelouse dans un stade rempli comme un œuf. Les supporters sont venus massivement soutenir leur club, qui, soit dit en passant, dispute sa première saison parmi l’élite après avoir passé quelques saisons à l’étage inférieur.

Les antagonistes ont développé de part et d’autre un jeu offensif. Mais la volonté des locaux a pris le dessus sur l’ambition des Rajaouis lesquels n’ont pu stopper l’avalanche d’attaques. Au final, l’IRT bat le Raja sur le score de 3 buts à 0 le condamnant ainsi à une troisième saison bredouille malgré les fortes dépenses enregistrées par le club.
L’autre club promu cette saison en D1 n’a pas eu le même destin et quitte l’élite rapidement en compagnie du Moghreb de Fès auteur d’une large mais tardive victoire à Agadir, devant le Hassania (2-5). Ces deux malheureux croiseront dans l’ascenseur le Chabab Atlas Khenifra et le Chabab Kasbat Tadla qui grimpent au premier étage.
Quant au Kawkab de Marrakech, il sauve sa saison in extremis après son nul (0-0) sur la pelouse du KAC de Kenitra, ce qui lui permet de terminer à la 14è place (30 pts) à un point du premier relégable.
L’Olympique de Khouribga s’offre également une fin de saison joyeuse après ses difficultés en bas du tableau, en battant le Difaa d’El-Jadida au stade El-Abdi, par 3 buts à 1.
Par ailleurs, Mehdi Naghmi s’illustre avec son club AS-FAR et devient Pichichi de la Botola Maroc Telecom à l’issue de sa 30ème et dernière journée avec 12 buts au compteur.
En somme, la Botola a été mouvementée cette saison et riche en rebondissements. Un total de 503 réalisations a été enregistré. L’attaque du Raja a été la meilleure grâce à ses 48 goals alors que la défense du Wydad reste la plus infranchissable puisqu’elle n’en a encaissé que 19.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *