El Jadida : La perpétuité pour un quadragénaire qui a tué son ami

El Jadida : La perpétuité pour un quadragénaire qui a tué son ami

Le mis en cause a affirmé lors de son interrogatoire qu’il a décidé de le liquider suite à un malentendu concernant des transactions commerciales portant sur la commercialisation des voitures d’occasion.

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida. Au box des accusés se tient un homme, la quarantaine, propriétaire d’un local aménagé pour le nettoyage des voitures. Il est accusé d’homicide volontaire avec préméditation et guet-apens doublé de vol. Un crime qu’il a commis, il y a sept mois, à Sidi Bennour.

Vendredi 2 février, une mère de famille s’est rendue chez la police de Sidi Bennour pour l’informer que son mari n’a plus donné signe de vie et que son téléphone portable ne répond plus tout en leur demandant d’entamer une recherche en faveur de la famille. La plainte a été enregistrée et les investigations entamées. Pas moins de douze heures plus tard, une amie de la plaignante a téléphoné à la police pour les informer que le mari a réapparu, mais corps sans vie. Les limiers de Sidi Bennour se sont dépêchés sur le lieu indiqué par l’amie de la plaignante, à savoir la rue Tata pour découvrir le corps de l’homme disparu dissimulé dans le coffre-fort d’une voiture, portant des blessures au niveau de la tête et de l’œil gauche.

Deux témoins ont affirmé aux enquêteurs que le propriétaire du local aménagé pour le nettoyage des voitures leur a confié avoir vu deux jeunes barbus qui étaient à bord d’une voiture 4×4. Ceux-ci ont demandé au défunt de leur verser une importante somme d’argent. Quand il a refusé, ils l’ont obligé à monter à bord de leur voiture et ont démarré à toute allure sans qu’il sache leur destination. Suite à ce témoignage, les limiers ont mis la main sur le quadragénaire qui a avoué, difficilement, être le meurtrier de ce père de famille. Le mobile ? Le mis en cause a affirmé lors de son interrogatoire qu’il a décidé de le liquider suite à un malentendu concernant des transactions commerciales portant sur la commercialisation des voitures d’occasion. Il l’a tué à coups de bâton, a-t-il précisé aux enquêteurs.

Verdict : Jugé coupable, il a été condamné à la perpétuité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *