Elle ne l’aime plus, il la tue

C’était au quartier Al Intissar, à Sidi Othmane, Casablanca que Mourad et Atika se sont rencontrés, la première fois, il y a deux ans. Une rencontre entre un agent de sécurité et une employée dans un publiphone qui a fini par une relation amoureuse. Il avait vingt-cinq ans et elle en avait vingt-deux. Ils avaient passé des moments inoubliables. Ils étaient l’exemple de tous les couples du quartier Al Intissar. Certes, ils avaient de temps en temps de petits accrochages. Leur séparation ne dépassait jamais plus de trois jours. Au fil du temps, Mourad et sa famille ont déménager à la Lahraouiyine où ils ont acheté une maison. Atika a quitté le publiphone pour travailler dans une usine de confection. Si leur relation était fondée sur de véritables sentiments, la distance aurait-elle un impact négatif sur leur amour ? Certainement non. Que leur est-il arrivé ? Pour Mourad, ses sentiments n’ont pas changé. Au contraire, Atika semblait ne plus rien éprouver pour Mourad. Elle déployait tous ses efforts pour l’éviter. Mourad ne cessait de lui téléphoner pour comprendre pourquoi elle refusait de lui parler et pour la supplier de reprendre leur relation amoureuse…En vain. Pire encore, Atika entretenait une relation amoureuse avec un autre jeune homme. Pourquoi ? C’est la question qui hantait l’esprit de Mourad. Il lui a alors demandé de se rencontrer pour savoir la véritable raison qui l’a poussée à rompre sa relation avec lui. Au début, elle a refusé. Mais, elle a fini par obtempérer. Nous sommes le vendredi 25 avril. Mourad a téléphoné à sa bien aimée, Atika .
«Je te rejoins dans une demi-heure…», lui a-t-elle promis.
Il était midi passé. Un petit taxi s’est arrêté au boulevard 6 Novembre, à Sidi Othmane, juste à côté d’une école primaire. Atika est descendue en compagnie d’une amie. Mourad était là à l’attendre. Il s’est avancé vers Atika, l’a saluée et lui a demandé une explication sur sa décision. Au fil de la conversation, Atika s’est énervée et a hélé un taxi. Un petit taxi s’est arrêté. Atika est montée avec son amie. Mourad s’est également apprêté à monter. Un prise de bec a éclaté entre lui, Atika et le chauffeur de taxi. Ce dernier a fini par les faire descendre. Atika a tenté d’héler un autre taxi. Mourad l’a sollicitée d’attendre jusqu’à ce qu’ils parviennent à trouver un compromis.  «Je ne veux plus de toi…», a crié Atika. C’est la dernière phrase prononcée par la jeune fille avant d’être poignardée avec un couteau au niveau du cou.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *