août 16, 2017

Errachidia : Des collégiens font chanter leur camarade de classe

Errachidia : Des collégiens font chanter leur camarade de classe

Sa mère a découvert un message sur son smartphone dont l’émetteur demande une somme de 600 euros. Surprise, elle lui a demandé des explications.

Elle est encore mineure, âgée de quatorze ans. Poursuivant ses études dans un collège à Errachidia, elle a entretenu une relation amoureuse avec l’un de ses camarades. Et ils ont commencé à communiquer par les SMS et les échanges de photos et vidéos via l’application WhatsApp.

Au fil du temps, l’adolescent a commencé à recevoir des photos de sa petite amie soit toute nue, soit dans des positions érotiques. En fait, il ne les a pas gardées pour lui-même, mais il les a partagées avec ses quatre camarades. Ils n’en ont pas cru leurs yeux. Les quatre camarades lui ont donc suggéré de profiter de cette occasion surtout que la mineure est issue d’une famille plus ou moins aisée et fille d’un MRE. Ils l’ont incité à lui réclamer des sommes d’argent en euro. Et toute abstention signifierait la publication de ses photos sur les réseaux sociaux. La fille mineure n’avait d’autre choix que d’obtempérer.

C’est ainsi qu’elle a subtilisé une somme de 500 euros à ses parents, puis 600 euros. Entre-temps, sa mère a découvert un message sur son smartphone dont l’émetteur demande une somme de 600 euros. Surprise, elle lui a demandé des explications. Fondant en larmes, la fille lui a expliqué comment elle est tombée dans les filets de ses camarades. La mère l’a conduite au commissariat pour porter plainte. Les enquêteurs ont demandé à la victime d’envoyer un SMS à son petit ami lui demandant de les rencontrer tous les quatre afin de leur verser la somme de 600 euros. Et la souricière a donné ses fruits. Les quatre collégiens sont arrivés au rendez-vous pour se retrouver face à face avec la police qui les a conduits au commissariat.  Heureusement pour les mineurs, la fille et ses parents ont retiré la plainte et le juge a décidé de les relâcher.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *