Ils séquestrent leur fille pendant 24 ans

Ils séquestrent leur fille pendant 24 ans

Nous sommes le jeudi 13 octobre. Un homme et sa femme, âgés respectivement de soixante-huit et soixante-quatre ans, quadrillés par des gendarmes, se tiennent devant le bureau du parquet général près la Cour d’appel de Casablanca. De quoi sont-ils accusés ? Ils ont séquestré leur fille ! Leurs voisins au douar Ouled Salah, région de Nouaceur, à Casablanca, dont la majorité ne l’ont jamais vue, ne croient pas encore à cette réalité. Ils savent que ses parents ont neuf enfants dont quatre sont mariés. Mais ils n’ont jamais su qu’ils avaient un dixième, une fille de trente-six ans. Certes, quelques membres de cette famille la connaissaient avant d’avoir ses douze ans. Mais, plus tard, ils n’ont plus eu d’information la concernant. Quand ils demandaient des explications sur sa disparition, leur parent répondait qu’elle était internée dans un hôpital psychiatrique. Maladie mentale oblige. Sa cousine est l’une des membres de la famille qui l’a déjà vue, il y a vingt-quatre ans, et qui ne croit pas à l’histoire de son internement. Elle a toujours eu des doutes. Dernièrement, elle a commencé à percevoir des cris et des lamentations provenant d’une chambre au domicile de son oncle. Peut-être qu’il s’agit de sa cousine, disparue.  En fait, elle décide d’ alerter les gendarmes. Ceux-ci se dépêchent sur les lieux pour s’en assurer. Les parents nient avoir une fille qui crie. Les limiers ne croient pas à leurs paroles. Ils décident d’y entrer pour effectuer un constat. Ils remarquent une chambre fermée. Ils s’y approchent et entendent un bruit. Il faut l’ouvrir. Le père hésite. C’est un ordre qu’il doit exécuter. La porte a été ouverte. La chambre est plongée dans une obscurité totale. Pas de fenêtre, même pas un trou pour qu’une lueur de lumière s’y infiltre. Les gendarmes y rentrent. Et c’est la mauvaise surprise: une jeune fille très sale, dans un état lamentable, est agenouillée. Elle exhale une odeur nauséabonde. La fille semble ne s’être jamais lavée. Ses ongles et ses cheveux sont crasseux et très longs. Elle mange ses excréments. La preuve étant établie, les deux parents sont arrêtés. Ce jeudi 13 octobre, le parquet général décide de les garder en détention préventive dans l’attente de leur jugement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *