Mohamed Ansari : «Les déclarations de Rajoy portent atteinte aux intérêts supérieurs des deux pays»

Mohamed Ansari : «Les déclarations de Rajoy portent atteinte aux intérêts supérieurs des deux pays»

ALM : Que dites-vous à propos des déclarations de Mariano Rajoy sur les incidents de Laâyoune?
Mohamed Ansari : Tout d’abord, nous condamnons avec force l’attitude des médias espagnols notamment ceux officiels qui, dans le cadre de leur couverture des événements sanglants de Laâyoune provoqués par une bande criminelle des séparatistes, ont fait, encore une fois, preuve de manque de professionnalisme et d’alignement sur la thèse séparatiste. Les médias espagnols ont déformé les faits en toute violation de l’honnêteté intellectuelle dans le seul but d’apporter une image à l’opinion publique espagnole, n’ayant aucun rapport avec la réalité de ce qui s’est passé à Laâyoune. Nous disons, en deuxième lieu, que tout responsable au sein du gouvernement, au même titre que les déclarations de Mariano Rajoy, qui s’aligne sur la version des faits rapportés par les médias espagnols, ne fait que porter atteinte aux intérêts supérieurs et aux bonnes relations qu’entretiennent le Maroc et l’Espagne. Nous appelons ainsi les responsables espagnols à revoir leur position.

Le parti de l’Istiqlal et le Parti populaire espagnol entretiennent de bonnes relations. Quel est le rôle que le PI peut jouer dans ce sens?
Bien évidemment, le parti de l’Istiqlal et le PP sont membres de l’Internationale démocratique du Centre (IDC). Lors de la dernière réunion de l’IDC à Marrakech, l’Internationale a déclaré son soutien aux causes légitimes du Maroc et annoncé son appui au projet d’autonomie proposé par le Maroc pour mettre un terme au conflit au Sahara.
Nous sommes ainsi étonnés du fait que le Parti populaire espagnol a dévié de l’orientation générale des décisions de l’IDC dont il est membre.

Que pensez-vous de l’attitude des médias espagnols ?
La presse espagnole est une presse tendancieuse alimentant une haine depuis de longue date envers le Maroc. Il s’agit d’une presse qui ne respecte nullement la déontologie de la profession du journalisme. La déontologie veut que les médias fassent une couverture équilibrée des informations. Pour la presse espagnole, il est toujours question de traiter les informations en provenance du Maroc d’un angle qui porte atteinte au pays et sert les intérêts des adversaires de l’intégrité territoriale. Et ce, notamment en déformant les faits et en exploitant des images n’ayant aucun rapport avec la réalité.

Quel commentaire faites-vous des incidents sanglants de Laâyoune ?
En réalité, le Maroc s’est engagé, avec courage, depuis plusieurs années, dans la voie de la consécration du choix démocratique et du respect des droits de l’Homme, notamment la liberté d’expression. Ce qui s’est passé à Laâyoune est le résultat direct de ce choix stratégique. Une poignée de criminels, notamment des repris de justice, a exploité à fond le climat de liberté qui prévaut dans les provinces du Sud pour porter atteinte aux intérêts du Maroc. Ces séparatistes ont essayé de donner à des revendications purement sociales une connotation politique liée à la thèse séparatiste. Dans le cadre des événements sanglants de Laâyoune, plusieurs membres des forces de l’ordre ont sacrifié leur vie. Ceci suscite l’indignation et en dit long sur la cruauté de cette bande criminelle à la solde du Polisario et des services de renseignements algériens.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *