ANRT : Le taux de croissance annuel de l’Internet dépasse les 33%

ANRT : Le taux de croissance annuel de l’Internet dépasse les 33%

Le régulateur des télécommunications a tenu son conseil d’administration

Les nouvelles technologies s’imposent rapidement dans tous les secteurs d’activité et l’exigence pour le Maroc est de se doter des dernières générations d’infrastructures de télécommunications. C’est en tout cas le challenge qu’a rappelé Saad Eddine El Othmani lors du conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), tenu mercredi 20 décembre 2017 à Rabat. Afin d’y parvenir, M. El Othmani a expliqué qu’il faut mettre en place des mécanismes pour permettre aux entreprises et aux départements publics de bénéficier de nouvelles offres et promotions technologiques. Et pour cause, il faut améliorer la compétitivité et assurer une meilleure utilisation des télécommunications dans les transactions et services.

Dans cette perspective, il a appelé le ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique et le directeur général de l’ANRT à intégrer dans le mémorandum des orientations stratégiques du secteur à l’horizon 2020, des solutions adéquates pour faire bénéficier les départements publics et les entreprises d’offres technologiques innovantes ou encore de réductions des prix des services.
Sur un autre volet, Saad Eddine El Othmani a mis en avant la baisse enregistrée dans les prix des services ou encore la hausse du taux d’accessibilité et des volumes d’utilisation. Ainsi, le prix moyen de la minute des appels mobiles est passé de plus de 1,20 DH par minute en 2012 à 0,23 dirham par minute hors taxe actuellement. A l’ouverture du conseil d’administration de l’ANRT, le chef de gouvernement a également dévoilé que 99% de la population est couverte par le réseau mobile 2G, environ 85% par les réseaux de communications 3G et plus de 72% par le réseau de quatrième génération 4G.

Il a aussi indiqué que le nombre total d’abonnés mobiles et fixes a franchi les 46 millions d’abonnés, accompagné d’un taux de pénétration de 132%. Autre chiffre évoqué, celui du parc Internet qui a enregistré 22,56 millions d’abonnés, avec un taux de pénétration de 65% et un taux de croissance annuel qui dépasse les 33%.
Pour M. El Othmani il est nécessaire de permettre une couverture globale en réseaux de communication à la fin de la réalisation des projets. L’Objectif étant d’élargir l’accès à Internet dans les dix ans à venir, notamment avec la mise en œuvre du Plan national de promotion du haut et très haut débit. Notons par ailleurs que le régulateur des télécommunications soufflera sa 20ème bougie le 25 février prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *