Microsoft met le Cloud à la disposition: Un milliard d’euros en trois ans au profit de 70.000 associations

Microsoft met le Cloud à la disposition: Un milliard d’euros en trois ans au profit de 70.000 associations

Microsoft met à la disposition des organisations non gouvernementales (ONG) ses dernières solutions Azure dans le cadre de sa branche Microsoft Philantropies et sa campagne à but non lucratif.

Une action qui fait partie de l’initiative de Microsoft nommée «Public Cloud for Good» durant laquelle l’entreprise d’informatique donnera au cours des trois prochaines années une enveloppe de 1 milliard d’euros en services Cloud à plus de 70.000 associations a but non lucratif. Microsoft s’est donné pour mission de permettre à chaque individu et à chaque organisation de réaliser leur potentiel en investissant dans la technologie, les employés et les partenariats, afin d’encourager l’inclusion numérique et l’autonomisation à travers le monde.

Miscrosoft Azure, la solution qui sera mise à la disposition des ONG, permet aux organisations d’accélérer l’innovation avec une intelligence intégrée qui stimule des idées innovantes et la prise de décision, supporte une large sélection de systèmes d’exploitation et assure une sécurité de pointe. Elle vient ainsi s’ajouter à la gamme des services Cloud déjà proposés par l’entreprise. Parmi les solutions Cloud déjà mises à la disposition des organisations se trouvent Office 365, Power BI, Dynamics CRM et Enterprise Mobility. Elles améliorent la flexibilité de ces organisations et permettent d’optimiser leurs opérations et développer leur impact. À travers cette campagne, les ONG peuvent accéder aux centres de données de Microsoft ainsi qu’à ses capacités de stockage et d’informatique, de manière à développer leurs applications et gérer leurs relations avec les donateurs, les bénévoles et les bénéficiaires. Elles peuvent gérer leurs appareils, applications et données sur une base multiplate-forme. Une volonté d’aider de la part de Microsoft que confirme Mounir Bouzoubaa, directeur général de Microsoft au Maroc. «Accompagner les organisations à but non lucratif dans leurs efforts sociétaux a toujours été l’une de nos priorités. Il est très important de renforcer les capacités de ces organisations afin qu’elles répondent aux défis rencontrés en tirant profit des différentes possibilités offertes par les nouvelles technologies dans un monde qui ne cesse de se transformer», assure-t-il. Grâce au service Azure en ligne destiné aux organisations à but non lucratif, Microsoft offre désormais le programme de don le plus exhaustif et le plus innovant, assurant les services Cloud qui permettent aux organisations de réussir leur transformation digitale et de contribuer à la transformation du monde.

Trois questions à Ghada Khalifa,  directrice Microsoft Philantropies dans la région Afrique, Moyen-Orient

ghada-khalifa-microsoft-philantropiesALM : Pourquoi Microsoft a-t-il décidé d’investir dans les ONG ?

Ghada Khalifa : Microsoft croit que pour qu’une société se développe et dépasse les challenges sociétaux elle doit passer par les organisations à but non lucratif. Investir dans ces organisations c’est une manière d’investir dans l’avenir de la société. C’est très important pour Microsoft de renforcer ces ONG et une des manières d’y arriver c’est à travers la technologie. La technologie peut bénéficier aux ONG dans leur organisme interne, afin d’atteindre une audience, mais aussi d’atteindre leurs potentiels maximum.

Quand avez-vous décidé d’étendre Microsoft Philantropies au Maroc et en Afrique du Nord ?

L’Afrique du Nord est importante et principalement le Maroc grâce à sa population à majorité jeune et les débouchés qu’il offre pour les entrepreneurs sociaux et les innovateurs en technologie.

Microsoft table aussi sur la jeunesse avec son programme Youth Spark. Pourquoi les jeunes?

Nous travaillons beaucoup sur la construction de compétence et l’emploi chez les jeunes principalement dans tout ce qui est informatique.

A Microsoft, nous pensons que l’avenir de tout emploi réside dans le software et la programmation informatique. Dans le cadre de Youth Spark, nous avons formé 5.000 enfants à la science de l’informatique et nous sommes engagés à permettre à la jeunesse d’avoir accès à une éducation dans ce domaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *