Brésil : l’armée intervient pour mettre fin aux violences dans les prisons

Brésil : l’armée intervient pour mettre fin aux violences dans les prisons

Le président brésilien Michel Temer a décidé de mettre les forces armées à disposition des Etats brésiliens en vue de mettre fin à la crise carcérale qui a fait plus de 100 morts depuis le début de l’année, a annoncé, mardi, le porte-parole du gouvernement, Alexandre Parola.

« Le président met à disposition des gouvernements des Etats le soutien de l’armée. La capacité opérationnelle reconnue de nos militaires est offerte aux gouverneurs pour des actions de coopération spécifiques dans les pénitenciers », a déclaré le porte-parole à l’issue d’une réunion du président avec des représentants des ministères de la défense, de la police fédérale, de l’Agence de renseignement brésilien (ABIN), du Bureau de la sécurité institutionnelle et de l’armée.

« Il y aura des inspections de routine dans les prisons en vue de la détection et la saisie de substances interdites. Cette opération vise à rétablir la normalité et les normes de sécurité de base des établissements correctionnels brésiliens « , a-t-il ajouté.

De son côté, le ministre de la Défense, Raul Jungmann, a relevé qu’il n’y aura pas de coordination préalable concernant les inspections de l’armée, qui seront régulières et inopinées.

La décision du gouvernement de mettre l’armée à disposition des gouvernements des Etats brésiliens sera publiée mercredi au Journal officiel.

Le système carcéral brésilien vit un véritable chaos en raison d’une explosion de violence dans les prisons contrôlées par des gangs des narcotrafiquants, qui se livrent une guerre sans merci pour le contrôle des routes de la cocaïne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *