Le Japon incite les salariés à travailler à domicile en prévision des jeux olympiques

Le Japon incite les salariés à travailler à domicile en prévision des jeux olympiques

Le Japon incite les salariés à éviter les transports en commun et travailler à domicile, dans une campagne lancée lundi, soit trois ans avant le début des jeux olympiques, et ce afin de réduire l’affluence dans les transports.

Cette opération inspirée de l’expérience britannique, en prévision des jeux olympiques, a pour but de limiter de manière significative le nombre des personnes qui empruntent les transports en commun et les voitures particulières, et ce en les incitant à travailler chez elles. Le test, qui s’est limité à une seule journée, n’a pas eu les effets escomptés puisque seulement 60.000 employés ont adhéré à cette campagne selon les chiffres donnés par le gouvernement.

Un responsable gouvernemental a expliqué que « le télétravail peut être la solution » aux problèmes liés aux transports dans la ville, avant d’ajouter que « ce n’est qu’un début, mais nous aimerions que cette première incite compagnies et salariés à réfléchir à un autre mode de travail ». En effet, une réforme de la façon de travailler reste une priorité pour le Premier ministre Shinzo Abe, mais jusqu’à présent, le gouvernement n’a appliqué que des mesures symboliques comme le « Premium Friday » qui consiste à permettre aux salariés de quitter les bureaux à 15h le dernier vendredi de chaque mois. Une autre mesure consiste à plafonner les heures supplémentaires à 100 heures par mois. Une mesure controversée puisque plusieurs entreprises ne respectent pas cette limite.

Il est à noter que l’expérience serait répétée en 2018 et 2019.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *