Bensaleh Alaoui : «Nous avons accusé beaucoup de retard en matière d’éducation»

Bensaleh Alaoui : «Nous avons accusé beaucoup de retard  en matière d’éducation»

Entretien avec Assia Bensaleh Alaoui, ambassadeur itinérant de Sa Majesté le Roi

En Afrique, la qualité de l’éducation reste en deçà des espérances. Une réalité que les experts des Atlantic Dialogues n’ont pas cessé de marteler. Chaque jour apporte son lot de nouveautés aussi bien en matière de méthodes d’éducation que d’innovations technologiques. Pour avoir un éclairage sur cette question nous sommes allés à la rencontre de Assia Bensaleh Alaoui, ambassadeur itinérant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

ALM : L’éducation est une problématique majeure en Afrique. De par votre expérience, comment assurer une éducation pour tous?

Assia Bensaleh Alaoui : L’éducation est un défi majeur pas seulement en Afrique mais à travers le monde. Hélas, nous en Afrique, on a accusé beaucoup de retard sur la question, en Afrique du Nord n’en parlons pas. Les réformes se sont suivies avec les résultats désastreux que nous connaissons et de toute façon, vous savez, à travers la région, du Maroc à l’Iran, nous n’avons assuré ni la généralisation ni la qualité et le «problem solving». Quant j’étais à la Banque mondiale, nous avons tenu quatre réunions sur six sur la question de l’éducation sans arriver à trouver quelle est la réforme adéquate pour pouvoir préparer les citoyens pas seulement aux emplois.

Comment préparer les citoyens africains aux nouveaux emplois ?

L’emploi est nécessaire et vital pour assurer un revenu mais également à être des citoyens à part entière. Des femmes et des hommes capables de prendre en charge leur responsabilité de leadership et surtout pour pouvoir transformer leur société. Je crois que c’est là le véritable challenge. Donc vis-à-vis de la nouvelle économie, il faut absolument préparer les nouveaux «jobs» que nous ne connaissons pas encore. Elle est là aussi la difficulté parce que tous les enfants qui rentrent à l’école aujourd’hui vont dans le futur exercer des métiers qui n’existent pas encore. Par conséquent, comment pouvez-vous éduquer la nouvelle génération pour ces nouveaux métiers et comment aussi former une grande partie des adultes qui sont des analphabètes digitaux ?

Partant justement de cette approche, comment pouvons-nous profiter de la révolution numérique pour faire évoluer nos sociétés et développer l’éducation?

Il faut améliorer nos capacités dans les nouvelles technologies. Pour y parvenir, il y a divers moyens, il y a également diverses révolutions qui sont en train de se produire partout dans le monde dans les méthodes et les moyens d’accès à ces technologies. Donc on est loin de la salle de classe traditionnelle. Actuellement, on trouve énormément de solutions dans les savoirs partagés. Il faut aussi apprendre ce nouveau langage qui est le numérique. Comment poser les vraies questions ? Comment interpréter les data ? Ce qu’il faut savoir c’est qu’il y a dans le monde une poussée vertigineuse de ces bases de données. Il faut savoir les exploiter car il ne suffit pas de les avoir. Donc il y a tout un ensemble de «skills» et de capacités à développer. La créativité, l’innovation, la relation transculturelle, la capacité d’interprétation justement de ces outils pour pouvoir aborder les vraies questions autour de l’éducation. Les moyens et les méthodes technologiques sont fondamentaux, il faut en l’occurrence les mettre à la portée de tous et c’est là, me semble-t-il, notre plus grand défi pour une éducation de qualité.

Selon-vous, quelles seraient les sources d’inspiration pour le Maroc afin d’atteindre cette éducation de qualité ?

Elles sont multiples, il faut simplement travailler pour développer notre propre recherche et développement par exemple. C’est absolument fondamental si on veut atteindre ces objectifs. Parce qu’on ne peut pas s’inspirer de la recherche des autres, elle n’est pas adaptée à notre contexte culturel, encore moins à la vision que nous avons du monde et au projet de société que nous voulons construire.

loading...
loading...

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *