El Othmani : La mobilisation continue pour la cause nationale

El Othmani : La mobilisation continue pour la cause nationale

Le chef de gouvernement a réitéré la ferme position marocaine concernant la zone tampon

Le chef de gouvernement a salué l’initiative prise par les partis politiques marocains lors de la visite historique à Laâyoune et la signature de la Déclaration portant le nom de la ville en présence des élus locaux et des notables et les anciens combattants, ainsi que des représentants de la société civile.

Le chef de gouvernement Saad Eddine El Othmani a déclaré que la mobilisation continue pour la cause nationale. Le numéro un de l’équipe gouvernementale qui s’exprimait à l’ouverture des travaux du Conseil de gouvernement que «le cri du Royaume contre les excès des séparatistes est partagé par l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui leur a demandé de se retirer de la zone tampon».

El Othmani est également revenu sur le dernier rapport du secrétaire général des Nations Unies expliquant que le document était globalement positif puisqu’il a répondu à la demande du Maroc de ne pas changer la situation dans la zone tampon. La même source a fait savoir que la position de Sa Majesté le Roi était forte à travers une lettre adressée au secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies pour avertir et expliquer la position du Royaume. Saâd Eddine El Othmani a, en outre, réitéré la position du Maroc rejetant toutes les tentatives de transférer des unités et des bâtiments civils ou administratifs, ou la réception des ambassadeurs dans la zone tampon notant que ces pratiques sont totalement inacceptables et contraires aux accords existants avec l’Organisation des Nations Unies. C’est pour cette raison, a t-il dit, que le Maroc a pris une position ferme rejetant en bloc cette situation. Das ce sens, le chef de gouvernement a évoqué les mouvements diplomatiques marocains à tous les niveaux et avec tous les parties sans oublier la mobilisation et l’action populaires. Par ailleurs, le chef de gouvernement a salué l’initiative prise par les partis politiques marocains lors de la visite historique à Laâyoune et la signature de la Déclaration portant le nom de la ville en présence des élus locaux et des notables et les anciens combattants, ainsi que des représentants de la société civile.

Le chef de gouvernement a qualifié l’événement de Laâyoune de «majestueux», donc, profitant de l’occasion pour remercier toutes les participants  car le message envoyé à l’occasion de cette manifestation voulait dire que le peuple marocain dans de telles situations ne connaît ni majorité ni opposition ou même des divergences mais au contraire «tout le monde s’est réuni pour adresser un avertissement aux adversaires l’intégrité territoriale» ajoutant que cette position n’est nullement étrange pour un peuple qui a toujours su faire preuve d’un fort niveau de nationalisme mettant toujours la main dans la main pour préserver la dignité de la patrie et protéger sa souveraineté.

Pour rappel, une importante délégation composée des dirigeants des partis politiques conduite par le chef de gouvernement s’est rendue, lundi 9 avril, à Laâyoune pour une rencontre nationale de mobilisation suite aux dernières provocations des milices du Polisario dans la zone tampon du Sahara marocain. Cette rencontre a été couronnée par la «Déclaration de Laâyoune», un document publié en quatre langues (anglais, arabe, espagnol, français), comportant 15 points où les partis politiques condamnent fermement «les manœuvres des adversaires de notre intégrité territoriale à tous les niveaux, en particulier les derniers agissements hostiles du Polisario visant à établir une nouvelle réalité en entamant la tentative de transfert de certains de ses éléments civils et militaires de Lahmada en Algérie vers la zone tampon avec l’appui d’Alger, en flagrante violation de l’accord de cessez-le-feu et faisant fi de la volonté de l’organe onusien et des résolutions du Conseil de sécurité». Le Maroc réitère dans cette déclaration son attachement à une solution pacifique, politique, durable et consensuelle sous l’égide de l’ONU en tant que seule entité habilitée à chercher une solution garantissant les droits de notre pays et préservant la paix dans notre région.

La déclaration a également appelé l’ONU à assumer ses responsabilités et à mettre un terme aux provocations du Polisario. Ils ont demandé aux Nations Unies de ne pas prendre à la légère ces agissements provocateurs et de réagir avec la responsabilité exigée pour préserver la sécurité et la stabilité dans notre région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *