Le limogeage de Charafat Afilal au Bulletin officiel

Le limogeage de Charafat Afilal au Bulletin officiel

Le Dahir concernant le limogeage est publié au Bulletin officiel. Charafat Afilal était jusqu’ici secrétaire d’État chargée de l’eau auprès du ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara. La publication au Bulletin officiel veut dire l’entrée en vigueur officielle d’une loi ou d’une décision. La secrétaire d’Etat ne fait donc plus partie de l’équipe gouvernementale alors qu’elle occupait ce poste depuis le 5 avril 2017, date de l’installation du gouvernement El Othmani I. Dans les détails, le Dahir stipule dans son article 1er que depuis le 20 août 2018, Mme Charafat Al Yadri Afilal est remerciée de ses fonctions en tant que secrétaire d’État chargée de l’eau auprès du ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau. On découvre également la base juridique de cette décision prise en vertu de l’alinéa 4 de l’article 47 de la Constitution de 2011. Ce dernier stipule que «le Roi nomme le chef de gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des représentants, et au vu de leurs résultats. Sur proposition du chef de gouvernement, Il nomme les membres du gouvernement. Le Roi peut, à son initiative, et après consultation du chef de gouvernement, mettre fin aux fonctions d’un ou de plusieurs membres du gouvernement.

Le chef de gouvernement peut demander au Roi de mettre fin aux fonctions d’un ou de plusieurs membres du gouvernement du fait de leur démission individuelle ou collective. A la suite de la démission du chef de gouvernement, le Roi met fin aux fonctions de l’ensemble du gouvernement. Le gouvernement démissionnaire expédie les affaires courantes jusqu’à la constitution du nouveau gouvernement». Pour rappel, un communiqué du Cabinet royal avait annoncé le 20 août dernier que «S.M. le Roi a bien voulu donner son approbation à la proposition du chef de gouvernement portant sur la suppression du secrétariat d’Etat chargé de l’eau auprès du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau». La même source avait indiqué que l’ensemble des attributions de ce département est désormais transféré et intégré au sein des structures et prérogatives du ministère de tutelle, «tout en œuvrant à la révision de son organigramme». Le communiqué avait fait savoir, en outre, que cette décision vise l’amélioration de la gouvernance des chantiers et projets relatifs à l’eau et de leur efficacité et efficience et le renforcement de la cohérence et la complémentarité entre les différents services et établissements concernés par l’eau relevant de ce ministère, en harmonie avec l’intérêt particulier que Sa Majesté le Roi accorde à ce secteur. A noter enfin que Charafat Afilal était l’un des trois représentants du Parti du progrès et du socialisme (PPS) au sein du gouvernement en compagnie de Anas Doukkali, ministre de la santé, et Abdelahad El Fassi Fihri, ministre de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *