Législatives 2016 à Laâyoune : Ouled Rachid, Salem Joumani, Hassan Derham, Brahim Daïf… et les autres

Législatives 2016 à Laâyoune : Ouled Rachid, Salem Joumani, Hassan Derham, Brahim Daïf… et les autres

La majorité des partis politiques a choisi ses candidats au niveau de la circonscription électorale de Laâyoune qui compte trois sièges.

Plusieurs notables locaux sont en lice pour le scrutin du 7 octobre prochain.

A quelques jours du lancement officiel de la campagne électorale, les noms de plusieurs candidats sont d’ores et déjà connus auprès de l’opinion publique locale au niveau de la circonscription électorale de Laâyoune, vu notamment l’engouement particulier de la population locale pour les rendez-vous électoraux dans les provinces du Sud, et qui enregistrent régulièrement les plus grands taux de participation.

Ainsi l’actuel président du conseil municipal, l’Istiqlalien Hamdi Ouled Rachid, conduira la liste de son parti pour la troisième fois consécutive pour conserver son siège parlementaire. Déjà le clan Ouled Rachid issu de la puissante tribu Rguibat accapare la présidence de plusieurs instances élues et Chambres professionnelles au niveau de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Cette année, l’homme fort du parti de l’Istiqlal qui est également son coordinateur dans les trois régions du Sud aura du pain sur la planche pour garder la ville de Laâyoune en tant que fief incontesté du parti de la balance. Tous les précédents rendez-vous électoraux de ces dernières années ont confirmé le leadership de ce parti à Laâyoune.

M. Ouled Rachid aura cette année à en découdre avec des rivaux historiques du clan Ouled Rachid, notamment le richissime homme d’affaires Mohamed Salem Joumani, qui porte pour cette échéance électorale les couleurs du Parti authenticité et modernité. Issu lui aussi de la même tribu qu’Ouled Rachid, M. Joumani prépare ses troupes pour obtenir l’un des sièges en lice.

Le scrutin du 7 octobre sera également marqué par le retour du milliardaire Hassan Derham dans sa ville natale sous les couleurs de l’Union socialiste des forces populaires, après avoir représenté la ville de Dakhla lors des élections précédentes. M. Derham n’a pas encore officialisé sa candidature, mais demeure un sérieux prétendant pour présider la liste du parti de la rose dans la circonscription de Laâyoune.

Quant au Rassemblement national des indépendants, il a choisi de jouer la carte de la jeunesse en optant pour l’actuel président de la commune rurale de Foum El-Oued Mohamed Ayach. Ce dernier devra compter sur l’appui de sa tribu Izarguyin pour briguer un siège parlementaire.

Alors que Brahim Daïf, le secrétaire provincial du PJD, conduira la liste de son parti. Ingénieur de formation, M. Daïf est connu par son opposition farouche à M. Ouled Rachid au sein du conseil municipal où il siège depuis septembre dernier. Tandis que l’actuel président de la commune de Chbika relevant de la province de Tan Tan, Mohamed Boutbaâ, conduira la liste du Mouvement populaire à Laâyoune.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *