L’USFP convoque sa commission administrative

L’USFP convoque sa commission administrative

Le parlement du parti tranchera samedi prochain sur la participation ou non au gouvernement

Mais au-delà de la décision de la sentence des membres de la commission administrative samedi prochain, les négociations risquent d’être compliquées notamment en ce qui concerne la répartition des portefeuilles ministériels.

Les regards seront tournés samedi prochain vers le siège de l’USFP à Rabat. L’Union socialiste des forces populaires vient de convoquer une session de sa commission administrative le 12 novembre. Selon une source au sein du parti, le bureau politique a décidé lors de sa dernière réunion d’appeler à une session extraordinaire de cette commission qui joue le rôle d’un parlement pour le parti de la rose. Une session qui aura pour simple et unique point à l’ordre du jour: la participation de l’USFP à la future majorité. La formation dirigée par Driss Lachgar rejoindra-t-elle le Parti de la justice et du développement (PJD) ? Ce sont les membres de la commission qui auront le dernier mot, nous dit-on au sein du parti.

La convocation de la commission intervient quelques semaines après la première réunion entre le premier secrétaire du parti et le chef de gouvernement et secrétaire général du PJD, Abdel-Ilah Benkiran. Ce dernier semble vouloir ressusciter la défunte Koutla. Après le parti de l’Istiqlal et celui du progrès et du socialisme (PPS), le PJD fait les yeux doux aux Usfpéites. Même si Lachgar avait déclaré à l’issue de son entrevue avec Benkiran qu’il allait tout faire pour faciliter la tâche de ce dernier afin de former une majorité, la participation de l’USFP ne fait pas totalement l’unanimité au sein du parti. C’est la raison pour laquelle la session de la commission administrative du samedi prochain sera très attendue. Il faut dire que la tenue de la commission administrative est une bonne nouvelle pour le chef de gouvernement. Il semble que la participation de ce dernier à la cérémonie de mariage du fils de Lachgar samedi dernier à Rabat a accéléré les choses. Mais au-delà de la décision de la sentence des membres de la commission administrative samedi prochain, les négociations risquent d’être compliquées notamment en ce qui concerne la répartition des portefeuilles ministériels.

L’USFP entend bien négocier sa participation au prochain gouvernement. Après cinq années dans les rangs de l’opposition et des résultats électoraux en forte baisse dans les élections communales ainsi que les législatives, le parti de la rose voudrait bien avoir en guise de consolation plusieurs portefeuilles ministériels et pourquoi pas la présidence de la Chambre des représentants. C’est d’ailleurs Habib El Malki, président de la commission administrative, qui fait office de candidat favori au sein de l’USFP pour la présidence de la première Chambre.

Au PJD, les responsables préfèrent se taire en attendant la décision de la commission administrative. Certaines sources médiatiques avaient affirmé qu’une rencontre entre Lachgar et Benkiran était prévue au cours de cette semaine mais il semble que la prochaine réunion entre les deux hommes dépendra des résultats de la commission administrative samedi prochain. D’ici là, les pronostics vont bon train sur la composition du prochain gouvernement.

Les Marocains vont probablement attendre encore quelques temps avant de connaître les nouveaux ministres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *