15 mars : Une journée nationale anti-contrefaçon

15 mars : Une journée nationale anti-contrefaçon

Le Maroc célèbre aujourd’hui la Journée nationale de la protection du consommateur. Cette journée est célébrée à l’échelle internationale le 15 mars de chaque année et sert d’opportunité aux différents intervenants pour remettre au-devant de la scène la question de la protection du consommateur et les démarches à suivre pour le rassurer sur le plan législatif. L’AmCham se joint à tous les intervenants qui célèbrent cette journée: CGEM, CONPIAC, OMPIC, ministère du commerce et de l’industrie, UniConso, CMConso, ONSSA, CCBLM et d’autres pour les féliciter des activités qu’ils organisent et du rôle précurseur qu’ils jouent dans l’information et la protection du consommateur.
La protection du consommateur et de ses intérêts est un droit fondamental qui implique une vigilance permanente et une mobilisation générale de l’ensemble des composantes de la société. A ce stade, Il est très important de souligner l’importance de combattre certains phénomènes qui nuisent au consommateur, à sa santé, à son bien-être et à sa sécurité, à savoir: les produits expirés, les produits de la contrebande, les produits de la contrefaçon, l’usage excessif de certains pesticides et tous autres produits qui échappent au contrôle sanitaire et qui ne répondent pas aux normes d’usage.
L’AmCham a choisi de placer le 15 mars sous le signe : Une journée  anti-contrefaçon. Cette journée a pour objectif principal la sensibilisation du grand public aux conséquences de la contrefaçon surtout dans le domaine du médicament, de la parapharmacie et des produits d’hygiène.
Concernant le médicament : La contrefaçon, extrêmement dangereuse dans ce secteur, atteint l’ensemble des produits pharmaceutiques. Les faux médicaments contiennent d’autres substances que celles présentes normalement dans la composition classique d’un médicament, telles que l’eau, café, sucre. Les médicaments ont pour but une protection alors que lorsqu’ ils sont contrefaits ils provoquent des défections et nuisent à la santé en produisant l’effet inverse de ce que l’on attend initialement. Concernant la parapharmacie: Certains de ces produits sont proposés dans des magasins de parfumerie ou par des vendeurs à la sauvette pêle-mêle, à même le sol sans étiquette ni date de péremption. Concernant les produits d’hygiène: Les produits contrefaits comprennent les gels, les shampoings, les détergents et les couches pour bébé. La contrefaçon est un fléau qui touche tous les secteurs, non seulement elle nuit à l’économie d’un pays mais elle peut être dangereuse pour le consommateur qui n’a aucune garantie sur la qualité des produits ou leur traçabilité.
Dans ce sens, la Chambre de commerce américaine en collaboration avec l’ambassade des Etats-Unis et Afak vont mener une campagne de sensibilisation à la radio allant du 12 au 25 mars afin de sensibiliser le consommateur quant aux risques de la contrefaçon en général et celle du médicament et des produits d’hygiène en particulier. Des messages forts et simples en langue arabe ont été élaborés. La fréquence de passage dans les radios privées et publics sera comme suit :
Passage sur l’Emission «Minute de citoyenneté» diffusée 3 fois par jour pendant deux semaines sur Medi 1. Passage de 60 secondes 3 à 5 fois par jour pendant deux semaines sur des radios privées. En plus, une table ronde sur la contrefaçon du médicament et des produits d’hygiène est prévue ce jeudi 15 mars 2012. Au programme de la journée :
n Définir les mesures de prévention et de lutte contre la contrefaçon en mettant en évidence le rôle des différents organismes gouvernementaux, à savoir la Douane, l’OMPIC, le CONPIAC, le ministère du commerce, la société civile, …
n Exposer le résultat d’un sondage sur la contrefaçon effectué auprès des consommateurs.
n Présenter la campagne de sensibilisation anti-contrefaçon
n Présenter la page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Campagne-anti-contrefa%C3%A7on-des-m%C3%A9dicaments-et-produits-dhygi%C3%A8ne-Maroc-/172645682840005
L’AmCham entend valoriser et encourager l’action des pouvoirs publics en matière de lutte anti-contrefaçon, souhaite créer plus d’interactivité entre agences et surtout mobiliser les médias et les leaders d’opinion sur le sujet. A la fin de la table ronde, une remise de certificats de reconnaissance de lutte anti-contrefaçon est prévue en faveur de la Douane, l’OMPIC, le CONPIAC mais aussi à la société civile en le nom de l’Association Afak fondée par Feu Dr. Harouchi. Une annonce de la meilleure affiche anti-contrefaçon est également prévue dans le cadre d’une compétition organisée entre Grandes Ecoles, Universités et Ecoles primaires.  Les médias seront présents lors de cette journée. Nous les appelons à multiplier les campagnes de sensibilisation relatives à la protection du consommateur en l’informant de ses droits et en combattant les phénomènes de la fraude, de l’intoxication alimentaire et de la prolifération de la contrebande et de la contrefaçon
Lutter contre la contrefaçon est pour nous une action citoyenne au service du consommateur, des entreprises nationales et multinationales qui déposent leur marque, de l’investissement étranger et au service de l’Etat.

  Par Rabia El Alama
Managing Director AmCham Morocco

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *