2,7 milliards de DH pour Al Hoceima

2,7 milliards de DH pour Al Hoceima

Le Premier ministre, Driss Jettou, s’est rendu hier matin à Al Hoceima, porteur de bonnes nouvelles pour ses habitants. En effet, il a présenté le plan d’urgence pour la reconstruction de la ville, après le violent séisme qui l’a frappée le 24 mars dernier.
A cette occasion, Jettou était accompagné par une importante délégation ministérielle composée des ministres de l’Intérieur, El Mostafa Sahel, de l’Habitat, Toufik Hjira, de l’Enseignement, Habib El Malki, de la Santé, Mohamed Cheikh Biadillah et de l’Equipement, Karim Ghellab. Etaient également présents, lors de ce déplacement, Zoulikha Nasiri, conseillère de SM le Roi et Driss Benhima, DG de l’Agence du Nord.
Lors de son allocution, le Premier ministre a commencé par souligner que la manne financière totale qui servira au financement de ce plan d’urgence, tel qu’il a été approuvé par SM Mohammed VI, s’élève à 2,68 milliards de DH.
Le gouvernement a ainsi débloqué 1,7 milliard de DH. Ceci sans oublier les 238 millions collectés par le compte 101 de Bank Al Maghrib. Les aides parvenues de l’étranger ne sont pas du tout négligeables puisqu’elles atteignent les 737 millions de DH. Les principaux donateurs sont l’Arabie saoudite, qui a débloqué 450 millions de DH, le gouvernement espagnol, qui a octroyé 220 millions de DH, ainsi que le gouvernement de l’Autonomie andalouse dont le don s’élève à 22 millions de DH. Enfin, le gouvernement français a également fourni 27,6 millions de DH. Rappelons que ces sommes n’incluent pas le budget alloué à la construction du tronçon de la rocade méditerranéenne, Tétouan-Al Hoceima.
Le Premier ministre a insisté dans son discours sur l’approche participative qui caractérise l’élaboration de ce plan d’urgence. C’est le fruit de plusieurs rencontres tenues à Al Hoceima et à Rabat avec les élus et les ONGs de la région. C’est un gage de réussite. Le plan d’urgence repose, en fait, sur trois piliers importants: le désenclavement, à travers un programme de construction des routes. Le développement du monde rural et l’environnement, un aspect hautement important car il vise à promouvoir une économie locale.
Et enfin, le développement des services aux populations, un chantier immense. A noter que le ministère de l’Equipement a été chargé, par le Premier ministre, d’assurer le rôle de maître d’oeuvre pour la construction de tous les bâtiments publics, notamment les établissements scolaires. A ce titre, les écoles seront fin prêtes d’ici la rentrée prochaine. Par ailleurs, le gouverneur de Mohammedia, Mohamed Derdouri, a été chargé de superviser la réalisation de ce plan d’urgence, en étroite collaboration avec l’Agence du Nord, coordinateur entre tous les services de l’Etat. A noter que la réalisation de ce plan d’urgence fait suite à un recensement général, afin de déterminer le nombre exact des sinistrés et leurs besoins en relogement. Chaque maison a fait l’objet d’une fiche. 28 centres ont été créés un peu partout à Al Hoceima pour distribuer les matériaux de construction aux familles bénéficiaires.
Dans le milieu urbain, il est prévu le relogement de cinq bidonvilles et la requalification de 21 quartiers, d’Al Hoceima, Imzouren et Beni Bouayach.
Sur ce dernier point, 7.080 familles sont concernées pour une enveloppe de 115 millions de DH. Pour ce qui est des sinistrés des zones urbaines, l’Etat propose le financement du foncier, ce qui fera économiser aux bénéficiaires 40% à 50% des dépenses de construction. Pour le reste, les banques ont été sensibilisées pour l’octroi de crédits aux sinistrés à des conditions préférentielles. Concernant le monde rural, les sinistrés seront rémunérés à hauteur de 50.000 DH. La moitié sera remise en numéraire et l’autre moitié en matériaux de construction. Pour éviter tout détournement, les mandats nominatifs seront envoyés aux concernés à travers les bureaux de poste. D’ailleurs, les listes des bénéficiaires sont déjà arrêtées. Elles sont affichées dans les 28 centres précités et dans toutes les communes de la province.
Hormis le volet consacré à l’habitat et qui se taille la part du lion, des efforts seront consentis dans les domaines de l’infrastructure sportive et des pêches maritimes afin de redémarrer cette activité le plus tôt possible. En somme, un véritable plan Marshall pour Al Hoceima.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *