42 immigrants subsahariens interpellés aux Canaries

La première embarcation, qui transportait 26 immigrants subsahariens, a été localisée mardi vers 06h00 près des côtes de Grande Canarie, a ajouté la même source, précisant que tous les occupants de cette barque, après avoir reçu l assistance humanitaire nécessaire, ont été transférés aux locaux de la Garde Civile d’Arguineguin, à Las Palmas.

D autre part, une autre patéra a été interceptée lundi soir sur les côtes de Tenerife, avec 16 personnes d origine subsaharienne à bord, dont deux femmes.

Sept occupants de la barque, qui présentaient des symptômes d hypothermie et de déshydratation, ont été évacués d urgence aux hôpitaux de l’île pour recevoir les soins nécessaires, ont indiqué des sources de la Délégation du Gouvernement espagnol aux îles Canaries.

Les neuf autres clandestins ont été conduits au commissariat de police pour enquête et préparation de la procédure de rapatriement à leurs pays d origine.

Par ailleurs, un groupe de 21 immigrants subsahariens, accompagné de 42 agents de la police canarienne a été rapatrié, lundi, à bord d un avion depuis les îles Canaries vers la capitale ghanéenne Accra, a-t-on annoncé de source officielle à Las Palmas.

Ces immigrants étaient entrés il y a quelques jours de manière illégale à Fuerteventura et en Grande Canarie, ajoute-t-on de même source.

Ce rapatriement intervient en application d un accord entre l Espagne et le Ghana, conclu à la suite de la visite du ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, dans plusieurs pays d Afrique subsaharienne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *