5+5 : Vers un Conseil des affaires

5+5 : Vers un Conseil des affaires

Les ministres des Affaires étrangères des pays du Maghreb et leurs homologues des pays européens de la rive nord de la Méditerranée (France, Espagne, Portugal, Italie et Malte) réunis dans le cadre du Forum du dialogue 5+5 à Oran en Algérie ont insisté, mercredi, sur la nécessité de consolider le partenariat euro-méditerranéen. Les participants ont aussi réaffirmé leur volonté de relancer le processus de Barcelone et de renforcer leur coopération dans les domaines de lutte contre l’immigration clandestine et de la lutte antiterroriste. Ainsi, les chefs de la diplomatie des 10 pays méditerranéens se sont penché lors de cette quatrième session du Forum 5+5 sur trois grands dossiers à savoir la sécurité et de la stabilité en Méditerranée, la coopération économique et le dialogue des cultures. Le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, qui représente le Maroc aux travaux de cette réunion, a réaffirmé, mercredi, l’intérêt porté par le Maroc au processus de Barcelone, intérêt qui avait été souligné par SM le Roi Mohammed VI au sommet du Forum des 5 +5 tenu à Tunis.
Dans une déclaration à la MAP, à l’issue de cette session, le ministre a affirmé que le flanc-ouest du bassin méditerranéen est « une région où le Nord et le Sud se côtoient et où il y a un formidable potentiel, qui reste encore à exploiter ».
Se félicitant de la régularité des réunions tenues par le Forum, il a rappelé que la création de cette plate-forme de rencontre et de dialogue est une initiative franco-marocaine », qui remonte au début des années 80 et qui s’est concrétisée en 1990 à Rome. Selon le chef de la diplomatie marocaine, le Forum des 5 + 5 présente « un intérêt certain dans la mesure où des pays riverains gèrent des dossiers aussi sensibles que l’immigration clandestine et l’impératif économique ». M. Fassi a saisi l’occasion pour annoncer que, dans le cadre du Forum, une rencontre entre les ministres de la Défense des dix pays membres aura lieu prochainement à Paris. Le Forum a aussi décidé d’élargir son champ d’action en procédant à la création d’un conseil des affaires, dont la tâche est de promouvoir l’investissement dans les pays du Maghreb.
Par ailleurs, dans une intervention à l’occasion de cette rencontre, le ministre français des Affaires étrangères, Michel Barnier, a estimé que « dans l’Europe élargie, il est important que nous maintenions tous ensemble un vrai dialogue avec l’autre rive de la Méditerranée », d’autant qu’aujourd’hui « le centre de gravité s’est déplacé à l’est » de l’Europe.
Le communiqué final a mis l’accent sur la volonté des membres de faire du Forum 5+5 un « noyau solide qui peut apporter une contribution à la stabilité et à l’intégration économique de la région, et donner une impulsion au processus euro-méditerranéen ».
Les participants ont aussi décidé d’organiser en Tunisie, durant le deuxième semestre 2005, le « Forum d’affaires et d’investissements » des 10 pays membres et d’organiser une réunion des présidents des Parlements des « 5+5 », les 7 et 8 décembre dans la capitale française.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *