7 milliards de DH pour lutter contre la sécheresse

L’Etat va débloquer plus de 7 milliards de DH pour financer le programme de lutte contre les effets de la sécheresse. L’annonce en a été faite à l’issue du conseil de gouvernement jeudi 6 décembre, par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Achaâri. Selon les données soumises au conseil de gouvernement par Ismaïl Alaloui, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Eaux et Forêts, les efforts déployés dans le cadre de la lutte contre les effets de sécheresse ont été exceptionnels et ont donné lieu à de bons résultats pour la promotion du monde rural. Le budget de l’Etat a contribué à hauteur de quelque 6 milliards de DH à cette opération qualifiée de stratégique. Le programme de développement décentralisé a supporté quelque 762 millions de dh, alors que les collectivités locales ont déboursé quelque 191 millions de dH. Selon le ministre de l’Agriculture, les fonds ainsi réunis ont pu être mis à profit pour la création d’emploi, à hauteur de 3,3 milliards de DH, la sauvegarde du cheptel pour 354 millions de DH, la fourniture de l’eau potable pour 692 millions de dh et la protection des fôrets pour quelque 286 millions de DH. Jusqu’à présent, le programme a permis la création de 14.800 chantiers de travail, soit 18 millions journées de travail, le désenclavement de plusieurs zones rurales, l’approvisionnement en eau potable de plus d’un million de citoyens, la distribution de plus de 8 millions de quintaux d’orge, à des prix subventionnés, ainsi que la distribution de 1,5 million d’unités fourragères concentrées. Ce sont les provinces situées au sud de l’Oum Rbiâ, les régions montagneuses et le sud de l’Oriental qui se sont taillées la part du lion dans l’allocation de ces fonds, avec quelque 60 % de l’ensemble des dépenses allouées à ce programme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *