94% des jeunes MRE continuent à se sentir marocains

Aujourd’hui se poursuit à Ifrane le premier Forum des jeunes Marocains du monde. Plus de 500 jeunes Marocains installés dans 33 pays sont attendus. En marge de cet événement organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce forum rassemblera des jeunes, choisis pour leur engagement dans l’action citoyenne, l’entrepreneuriat ou la création culturelle. Cet événement a notamment pour objectif de permettre les échanges d’expériences entre ces jeunes et ceux vivant au Maroc. En préparation à ce forum, le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le ministère délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger ont réalisé un sondage d’opinion par l’institut BVA. Cette enquête, inédite et menée du 17 mai au 11 juin 2010, a concerné un échantillon de 2.610 jeunes, âgés de 18 à 34 ans, et résidant dans les six grands pays d’émigration d’Europe (Allemagne, Belgique, France, Espagne, Italie, Pays-Bas). Driss El Yazami président du CCME, ainsi que les responsables de l’institut BVA ont présenté les résultats de ce sondage lors d’une conférence de presse tenue lundi 26 juillet à Casablanca. «Le choix de ce sondage a été guidé par le constat que les caractéristiques de notre migration ont évolué très vite ces dernières années, notamment en Europe», a déclaré El Yazami. Les jeunes MRE entretiennent un lien très fort avec le Maroc tout en étant parfaitement intégrés dans les pays de résidence, révèle cette enquête . Il en ressort que 94% des jeunes sondés continuent à se sentir marocains, 82% pensent qu’ils sont vus comme des Marocains dans le pays de résidence. A noter que seulement 28% estiment qu’il faut faire oublier ses origines pour y être accepté. Par ailleurs, 93% des sondés déclarent pouvoir pratiquer plus ou moins bien la langue arabe dont 50% savent la parler, la lire et l’écrire. Quant à ceux qui ont suivi des cours de langue arabe en Europe, ils déclarent l’avoir fait à 31% dans une mosquée, 25% à l’école dans le cadre des cours assurés par le gouvernement marocain et 13% dans une association. Quant à la maîtrise des langues des pays de résidence, l’enquête révèle que 99% des natifs d’Europe communiquent dans la langue du pays de résidence, indiquant aussi que 88 à 100% des sondés font de cette compétence linguistique une priorité majeure. Concernant l’engagement politique dans les pays d’accueil, l’enquête relève que 53% en moyenne et presque les 74% des jeunes de la seconde génération ayant le droit de vote et l’occasion de l’exercer déclarent participer à toutes les élections ou du moins aux plus importantes dans leurs pays de résidence. Cependant, l’enquête fait état d’un sentiment majoritaire de discrimination, indiquant que les discriminations dont pensent avoir été victimes les jeunes sondés apparaissent en hausse par rapport à 2009. Et pour cause, 53% de ces jeunes déclarent s’être sentis victimes de discriminations, soit 4 points de plus qu’en 2009. Sur un autre registre, en l’occurrence celui de la situation familiale et matrimoniale, l’enquête tout en soulignant que les jeunes sondés entretiennent des relations plutôt souples et paisibles avec les parents, déplore des mariages tardifs et endogames avec une percée de l’exogamie. Quant à la vie religieuse des jeunes sondés, 36% déclarent fréquenter régulièrement une mosquée ou un lieu de prière, dont 9% quotidiennement et 27% une fois par semaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *