À chaud

Chargé de voyageurs, cet autobus appartenant au consortium privé franco-marocain M’Dina Bus de Casablanca a quitté la route pour cause de défaillance du système de freinage pour finir sa course folle sur le trottoir d’un bâtiment bancaire de la place casablancaise. Bilan : 15 blessés dont un agent de la circulation grièvement atteint. Cet accident fortuit, survenu mardi 28 juin, montre que les véhicules de M’Dina Bus, qui du reste sont loin d’être neufs, souffrent d’un problème patent de maintenance.  Après la mascarade et la faillite de la défunte RATC dont les comptes ont été plombés par des années de mauvaise gestion, sa remplaçante est-elle en train de rouler les Casablancais alors qu’elle est censée tenir la route ? Affaire à suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *