Accord pour une médiathèque

Une convention a été signée, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Education nationale, Abdallah Saâf, par le coordonnateur de la commission chargée des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) au MEN, Zayer Elmajid, et la déléguée générale de la fondation française « Hachette », Dominique Fox Rigaux. En vertu de cet accord le MEN s’engage à mettre à la disposition du projet de médiathèque un « local approprié» et à assurer les travaux de son aménagement.
Le MEN s’engage également à entreprendre toutes les formalités administratives et à prendre les mesures nécessaires à l’intégration de la médiathèques dans le système éducatif public marocain.
La Fondation, quant à elle, financera ce projet à hauteur de 55.000 euros. Ces fonds seront affectés pour le financement de la dotation de la médiathèque en livres, en mobiliers et en matériel informatique ainsi que pour la formation des personnels habilités à l’utilisation de l’informatique à des fins pédagogiques.
Les deux parties ont convenu de constituer un comité de pilotage, qui sera chargé d’examiner les différents détails relatifs à la création de ce projet. Intervenant à cette occasion, M. Saaf s’est félicité de la coopération entre le Maroc et la France dans le domaine de l’enseignement, soulignant que la signature de cet accord s’inscrit « dans le droit fil de la politique menée par le ministère dans le secteur de l’éducation ».
M. Saaf s’est attardé sur la réforme du secteur de l’enseignement au Maroc, rappelant notamment les efforts déployés par son département pour introduire les nouvelles tecchnologies de l’information dans le système scolaire.
« La modernisation de notre système scolaire constitue pour nous un enjeu de taille », a-t-il dit.
Après avoir annoncé que « seize maisons de l’informatique » seront crées dans les différentes régions du royaume au profit des élèves et des enseignants, le ministre a indiqué que son département se fixe pour objectif d’arriver à une moyenne d’un ordinateur pour dix élèves dans les établissements scolaires. «Cet accord de partenariat signé aujourd’hui sera d’un grand apport pour notre système éducatif», a-t-il fait observer.
Christophe Debere, conseiller culturel à l’Ambassade de France à Rabat, qui intervenait au nom de l’ambassadeur, s’est réjoui du niveau de la coopération atteint entre les deux parties dans le domaine de l’enseignement, se félicitant « des efforts inlassables du Maroc dans ce domaine auquel nous accordons beaucoup d’attention ».
Il a fait observer que toute réforme dans ce secteur ne peut réussir sans l’apport et du secteur public et de la société civile, se félicitant de l’initiative de la fondation hachette de participer à l’effort du Maroc pour moderniser son système éducatif en faisant recours notamment aux nouvelles technologies.
Pour sa part, Mme Fox Rigaux, s’est déclarée « ravie » d’être au Maroc pour lancer ce projet de partenariat, rappelant que la Fondation a été créée il y a deux ans par le président du Groupe français « Hachette » dans l’objectif d’aider les jeunes professionnels à réaliser leurs projets tels un livre, un film, un Web…etc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *