Agresseurs sous les verrous

C’était mardi 14 octobre, vers 19h 30mn quand un jeune homme de près de vingt-cinq ans héle à un petit taxi dans une rue de Tifelt. Le chauffeur de taxi l’a pris à bord pour le mener vers le lotissement Dalia, situé à l’entrée de la ville, donnant sur la route principale qui mène à Rabat. Une centaine de mètre plus loin, un autre jeune, du même âge que le premier, hèle le même taxi pour lui demander de le transporter vers le même endroit. Les deux jeunes hommes ne semblaient pas se connaître. L’un des deux jeunes demande au taxi driver de réduire sa vitesse. Le chauffeur lui a expliqué qu’il devait faire vite pour rendre le véhicule à son propriétaire. A mi-chemin, dans un endroit plus ou moins désert, le jeune homme assis à l’arrière met un couteau sur la nuque du chauffeur et le somme de freiner et de leur verser sa recette du jour. Sans lui laisser le temps de résister, l’autre jeune homme qui se tenait à côté n’hésite pas à lui donner un coup de poing au niveau des côtes droites poussant le chauffeur à crier par douleur. Le chauffeur de taxi, la quarantaine, père de famille, leur livre aussitôt sa recette journalière qui est de 440 dirhams. L’un des deux jeunes hommes a arraché par la suite la radio-cassette et lui a ôté ses chaussures encore neuves. Les deux brigands ont ensuite pris la fuite sans demander leur reste. Le chauffeur de taxi se rend immédiatement vers le commissariat de police pour déposer plainte. En donnant les signalements du duo. Les policiers n’ont pas perdu leur temps Dès le lendemain matin, ils se rendent au marché du quartier Al Andalous. Là, ils arrêtent les deux jeunes hommes qui s’apprêtaient à écouler les chaussures et la radio-cassette. Ils sont conduits vers le commissariat où ils se mirent à table avant d’être déférés devant la justice, poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs et vol qualifié.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *