Agriculture : Coopération maroco-belge

Un séminaire sur la gestion environnementale de l’agriculture a ouvert ses travaux, jeudi à Rabat, pour évaluer les impacts de l’agriculture sur l’environnement et identifier les actions futures en matière de recherche et de développement.
Initiée dans le cadre d’un projet d’initiative propre (PIP), cette rencontre ambitionne de favoriser l’échange d’expériences liées à la thématique du projet. Ce séminaire est organisé à l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV), en collaboration avec l’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès, la faculté universitaire des sciences agronomiques de Gembloux, l’université Libre de Bruxelles et l’université de Liège. Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes, Moha Marghi, a indiqué que ce département a inscrit parmi ses priorités stratégiques la protection des ressources naturelles, eu égard à l’importance des ressources en sol et en eau du Maroc.
Faisant remarquer que le développement d’une agriculture moderne et compétitive ne peut être réalisé que dans le cadre d’une stratégie d’exploitation et de conservation durable des ressources naturelles (sol, eau, forêt etc.) M. Marghi a ajouté que le pays est appelé à adopter une exploitation rationnelle basée sur le respect et la valorisation du potentiel des territoires, sur le développement des référentiels techniques de bonnes pratiques agricoles dans un contexte social, économique et juridique favorable.
Le ministère a entrepris, dans ce sens, plusieurs mesures notamment la promotion des techniques agricoles à travers des projets spécifiques et des programmes de formation et de sensibilisation, la protection des ressources en sols à travers des actions de restauration et d’aménagement et l’amélioration de la performance environnementale de l’irrigation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *