«Akhbar Al Ousboua» : Anas Tadili condamné à six mois

Le tribunal de première instance de Rabat a condamné mardi après-midi Anas Tadili, directeur de l’hebdomadaire arabophone « Akhbar Al Ousboua » à six mois de prison ferme assortie d’une amende de 5.000 dhs.
Le correspondant du journal à Tétouan, Ahmed Byouzan, a pour sa part été condamné à six mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 3.000 dhs. Le tribunal a également condamné les deux accusés à verser solidairement un dirham symbolique à titre de dommages et intérêts en faveur de la partie civile. Il a ordonné la publication du prononcé du verdict dans les quotidiens « Al Ittihad Al Ichtiraki », « Al Alam » et dans les hebdomadaires « Assahifa » et « Al Akhbar Al Maghribia ». Les deux accusés étaient poursuivis notamment pour « diffamation, dénigrement d’une personnalité gouvernementale, diffusion d’une fausse nouvelle susceptible de troubler l’ordre public et complicité ».
« Akhbar Al Ousboua » avait publié deux articles dans ses numéros 192 et 194 (26 mars et 9 avril derniers) comportant des propos attentatoires à l’endroit d’une personnalité gouvernementale. Le directeur du tabloïd est incarcéré à la prison civile de Salé depuis le 16 avril dernier pour une autre affaire de violation de la réglementation des changes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *