Alerte de Greenpeace : Substances toxiques dans les vêtements de 14 grandes marques de

Alerte de Greenpeace : Substances toxiques dans les vêtements de 14 grandes marques de

L’organisation non gouvernementale de protection de l’environnement Greenpeace vient de publier un rapport alarmant révélant la présence de substances toxiques dans 14 grandes marques de vêtements. Dans son rapport intitulé «Linge Sale 2», Geenpeace cite les marques Abercrombie&Fitch, Adidas, Calvin Klein, Converse, G-Star RAW, H&M, Kappa, Lacoste, Li Ning, Nike, Puma, Ralph Lauren, Uniqlo et Youngor. Ces grandes entreprises sont accusées de commercialiser des vêtements composant des traces d’éthoxylates de nonylphénol (NPE). Selon Greenpeace, cette substance très toxique contenue dans les vêtements incriminés perturbe les hormones et peut occasionner des problèmes de fertilité et de croissance. A noter que les NPE sont des produits chimiques fréquemment utilisés comme détergents dans de nombreux processus industriels et dans la production de textiles naturels et synthétiques. Déversés dans les égouts, ils se décomposent en nonylphénol (NP), un sous-produit très toxique. Le rapport en question annonce les résultats de l’analyse de 78 vêtements. Sur 52 articles issus de ces grandes marques, des NPE ont été détectés au-dessus de la limite acceptée qui est de 1 milligramme par kilogramme. Certains produits en l’occurrence ceux des marques Abercrombie & Fitch et Converse, ont atteint des pics respectifs de 1 100 et 2 700 mg/kg. Le document note que la majorité des articles incriminés sont fabriqués en Chine, au Bangladesh et en Asie du Sud –Est (Malaisie, Vietnam, Philippines). Contacté par ALM, la direction de la normalisation du ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies affirme ne pas être au courant de ce rapport. «Nous allons à présent nous pencher sur ce rapport et contacter par la suite les laboratoires nationaux agréés par le ministère de l’industrie , du commerce et des nouvelles technologies pour savoir si le NPE est détectable par rapport aux essais des produits textiles qui sont réalisés actuellement. Si ce n’est pas le cas, nous allons prendre en considération cette substance», déclare Ghislaine Zitouni, chef de division à la direction de la normalisation et de la promotion de la Qualité tout en relevant que le Maroc est conforme aux standards internationaux et tous les produits importés sont strictement contrôlés. «Nous contrôlons toutes les marques de vêtements. Les contrôles portent en l’occurrence sur l’étiquetage, la composition fibreuse des produits. La norme marocaine NM 09.0.000 relative aux articles textiles et de l’habillement a été révisée pour que les essais portent sur tous les composés chimiques qui peuvent porter atteinte au consommateur notamment le PH, le formadide qui fait partie des substances cancérogènes», précise Mme Zitouni. Dorénavant, les consommateurs devront être vigilants dans les achats de vêtements de marques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *