Appel aux intellectuels espagnols

Le soutien à la démocratie est une des responsabilités premières  des intellectuels. Le Maroc, pays voisin et partenaire historique de l’Espagne, est en transition vers la démocratie. Le Maroc, pays de tolérance, est en droit d’attendre des intellectuels espagnols un soutien dans ce choix de société moderne construit sur l’enracinement de la démocratie, de l’État de droit et la liberté d’expression.

L’Espagne, qui a connu dans un passé pas très lointain les difficultés de la transition vers la démocratie, devrait sous l’impulsion de ses intellectuels comprendre mieux que quiconque la nature du processus qui est en cours dans notre pays. Or, ce processus est aujourd’hui chahuté par des attitudes inconséquentes et irresponsables.

L’alignement systématique de certains intellectuels espagnols, par ailleurs mobilisés contre le séparatisme basque,  sur la thèse des  séparatistes du Polisario est incohérent et souffre une approche tendancieuse.  Cet alignement dénote en outre une profonde méconnaissance de l’histoire de notre région et de la réalité sur le terrain au Sahara marocain.

Par ailleurs, le séparatisme ne peut souffrir sans préjudice qu’on lui applique le droit différentiel : illégitime en Espagne, il ne peut être légitime quand il s’agit du Maroc. 

Si la motivation anticolonialiste de ces intellectuels qui assimile, par une mauvaise conscience colonialiste évidente, la marocanité du Sahara à un fait colonial, nous trouvons douteux que ces mêmes intellectuels se taisent sur le fait colonial espagnol au Maroc, notamment à Sebta et Mellilia. L’honnêteté intellectuelle est une et ne saurait être à géométrie variable. Les principes que celle-ci édicte rendent douteuse leur amnésie face au gazage, le premier de l’histoire de l’humanité, des populations marocaines pendant la guerre du Rif. Le peuple marocain, peu porté sur le commerce des culpabilités, n’a jamais cherché à tenir sur le gril la conscience du peuple espagnol, mais cette magnanimité n’exonère d’aucune façon la conscience de ces intellectuels espagnols qui prétendent à l’intégrité. La moindre cohérence de leur part serait d’exiger de leur pays une repentance publique.

Faisant peu de cas de l’indivisibilité des causes, presque aucune voix parmi ces intellectuels ne s’est non plus élevée contre le fait colonial espagnol au Sahara marocain avant 1975, l’année des accords de Madrid. Nous sommes ainsi passés d’un lourd silence approbateur  à une revendication intempestive de l’indépendance dans une démarche déculpabilisante qui ignore le poids de l’histoire et la réalité de la région.

Par milliers, d’authentiques sahraouis ont fui, souvent au risque de leur vie, les camps de Tindouf. Parmi eux, de nombreux militants de base mais aussi beaucoup de cadres et de responsables, y compris des fondateurs historiques du mouvement. Prisonnière de la pensée unique qu’elle applique à la question, cette partie de l’intelligentsia espagnole ne leur accorde aucun intérêt comme s’il suffisait qu’ils se libèrent de la grande supercherie de la libération du Sahara pour qu’ils deviennent inaudibles et invisibles.

Sur le plan humanitaire, la position de ces intellectuels aggrave la situation dans les camps de Tindouf en Algérie. Cet aveuglement conduit à la mise sous tutelle indigne d’une population marocaine privée de son droit à la libre circulation  par des séparatistes à la solde du pouvoir algérien alors que la responsabilité de la gestion de ces camps de la honte devrait être, totalement, confiée au HCR et placée sous la protection de l’ONU.

Il est ainsi inhumain de réduire une population séquestrée à la misère par un soutien inconsidéré à un mouvement séparatiste illégitime. Tout comme il est inhumain de continuer à ignorer par une cécité irresponsable le sort de 408 prisonniers marocains détenus depuis plus d’un quart de siècle par des mercenaires criminels.
Nous appelons ces intellectuels espagnols à plus de conséquence et à une mise en cohérence de leurs principes. Il n’est pas, en effet,au risque de nous répéter, admissible de combattre le séparatisme en Espagne et de le soutenir au Maroc. Il n’est pas juste de dénoncer un prétendu fait colonial marocain au Sahara et valider, en une appréciation inique, le colonialisme espagnol en terre marocaine à Sebta et Mellilia. Il n’est pas non plus recevable de ces intellectuels espagnols de faire corps autour de l’hispanité du Rocher de Gibraltar et de ne donner aucune suite au dialogue que les Portugais veulent ouvrir sur le territoire d’Olivença en en revendiquant la souveraineté en vertu du Traité de Vienne de 1815 par lequel l’Espagne  s’est  engagée à  le rendre au Portugal.

Ces intellectuels continuent de vivre la longue histoire commune comme une source de rancoeurs ainsi que son passé colonial au Maroc comme un traumatisme profond qui commande tous ses réflexes à l’égard de notre pays. Par un curieux paradoxe, nombre d’Espagnols, parmi les intellectuels notamment, perçoivent ce passé commun, particulièrement leur départ dans la précipitation du Sahara dans la foulée de la Marche Verte, comme une humiliation incurable. Or l’Histoire comme la géographie sont des invariables avec lesquels chacun de nous est tenu de faire.

De ce fait, l’attitude qui devrait être la nôtre aujourd’hui est de chercher les meilleurs voies et moyens d’assurer à nos deux peuples et à nos deux pays une bonne relation que nous savons tous indissociable. Chacun de nous est le présent et l’avenir de l’autre. Et en ce qui nous concerne, nous en sommes profondément conscients et nous avons toujours souhaité que la bonne intelligence prévale de la même manière que nous avons toujours dit à nos amis espagnols, qui veulent bien nous écouter, que l’Espagne a plus à gagner en servant au Maroc, à l’image de ce que l’Union
Européenne a fait pour elle, de locomotive de développement qu’à travailler à ce que ces intellectuels pensent être son affaiblissement.


Liste des signataires

ABDELGHANI Mahmoud Poète
Abouelaazm Abdelghani Universitaire
ACHIBANE Ali Journaliste
AFFAYA Noureddine  Universitaire
AFOULLOUS Said Journaliste
AGOUMI Amal Universitaire
AHID Said Journaliste
AISSAOUI Driss Journaliste
ALAMI Jaâfar Gastrologue
ALAOUI Hicham Critique littéraire
ALAOUI Ahmed Compositeur
ALAOUI ISMAILI Essaâdia Journaliste
ALAOUI KACIMI Hassan Journaliste
AMIAR Jamal Journaliste
AMRANI Najib Journaliste
AMRANI Bahia Journaliste
ARABI Nabil Journaliste
ARBAI El Hassane Journaliste
ATLASSI TALAA Essaoud Journaliste
AUJJAR Mohamed Journaliste
AYDOUNE Mohamed Musicologue
AZMANI Mimoun  Journaliste
AZRIA Abdelkader Universitaire
BAAKILI Idriss Journaliste
BACHKAR Mohamed Journaliste
BACHOUCHI Mounir Oncologue
BADII Mohamed Journaliste
BADOURI Khadija Universitaire
BAGHDAD Mustapha Auteur et parolier
BAHBITI Omar Najib Journaliste
BAHMED Khadija Journaliste
BAIDA Jamaâ Universitaire
BARAZANI Mustapha Anc. mbre du bur.
politique, anc. mbre fondateur du pollisario
BATIJE Noureddine  Journaliste
BEHRAOUI Hassan Chercheur
BEKKALI Ahmed Abdeslam Poète-romancier
BELAID Bouymid Journaliste-caricaturiste
BELARBI Jamal Eddine Journaliste
BELFTOUH Mohamed Journaliste
BELHOUSSAIN Noureddine  Journaliste
BELLALI Noureddine  Journaliste
BELLAMINE Fouad Artiste-peintre
BELYAZID Farida Cinéaste
BEN ALACH Badr Journaliste
BenhallaM Abderrafi Universitaire
BEN SELLAM Nadia  Journaliste
BENADADA Ali Journaliste
BENAYACH Amina Vice présidente l’OMDH
BENBAREK Hassan Universitaire
BENCHEKROUNE Mohamed Fouad Psychiatre
BENJELLOUNE Hassan Cinéaste
BENJKANE Salah Artiste-peintre
BENKHOUYA Ahmed Journaliste
BENKIRANE Abdelilah Journaliste
BENKRADE Saïd Critique littéraire
BENMAHMOUD Hassan Journaliste
BENMANSOUR Ali Chirurgien
BENNIS Mohamed Poète
BENNOUNA Mehdi Journaliste
BENSALIH Mohamed Journaliste
BENTABET Hicham Journaliste
BENTALEB El Houcine Universitaire
BENTEBBI Gajmoula Militante associative
BENYASSINE Leïla Journaliste
BERRADA Mohamed Editeur-distributeur
BERRAOUI Jamal, Journaliste
BERRECHID Abdelkrim Homme de théâtre
BOUALAM Seddik  Journaliste
BOUCHENTOUF Lotfi Universitaire
BOUKILI Nadia  Journaliste
BOUQENTAR El Hassane Universitaire
BOURQUIA Hassan Ecrivain-peintre
BOUTAIEB Hanoune Journaliste
BOUZINEB Hossain Universitaire
CHALOUTE Abdelhakim Journaliste
CHAOUI Mohamed Journaliste
CHARI Ahmed Editeur
CHARROUF Zoubida Universitaire
CHEGRAOUI Khalid Universitaire
CHEKROUNE Abdellah  Ecrivain
CHANKOU Abdellah  Journaliste
CHENNAGE Abdelilah Journaliste
CHERKAOUI Abdellah  Journaliste
CHERKAOUI Anouar Médecin-journaliste
CHERKAOUI Mhammed Psychologue
CHRAIBI Saâd Cinéaste
CHRAIBI Sabah Universitaire
CHRAIBI Saïd Musicien
DAHBI Omar Journaliste
DERHEM Mohamed  Compositeur-interprète
DERKOULI Omar  Journaliste
DIBAJI Abdellah  Artiste-peintre
DILAMI Abdelmounaim Universitaire-journaliste
DKHIL Bachir  Universitaire
DLIMI Hafida Journaliste
DOUKKALI Abdelwahab Chanteur-compositeur
EL ALLAM Abderrahim Critique littéraire
EL BAYATI Abdellatif Musicien
EL BAYATI Taroube Musicienne-productrice TV
EL BERINI Mohamed Journaliste
EL BOUKHARI Youssef Journaliste
EL BOUZ Ahmed Universitaire
EL EFRIT Nasreddine Journaliste
EL HANCHI Mohammed Ali Journaliste
EL HERRADI Mohamed Ecrivain
EL HIYANI Bouchta Artiste-peintre
EL HJOUMRI Abdeljalil Ecrivain-universitaire
EL IDRISSI Hayat Chanteuse
EL KHATIB Ibrahim Ecrivain
EL MOUDDEN Abderrahim Romancier
EL MOUTAOUKIL Abdellatif Journaliste
EL RHARI Hammadi Journaliste
EL YASMINI Lahcen  Journaliste
ELACHAB Mohamed Journaliste
ELBEKKALI Abdellah  Journaliste
ELEMDESNI Ahmed Universitaire
ENNAJI Mohamed Traducteur
ENNAJIB Zoubeir Artiste-peintre
ENNEHHAL Mustapha Critique/traducteur
EZZARAI Mustapha Journaliste
FARHATI Jilali Cinéaste
FASSI FIHRI Hafid Journaliste
FENNICH Abdelmajid Dramaturge
FILALI Mbarek Journaliste
FIRDOUS Abdellah  Avocat-journaliste
FIZAZI Samia Journaliste
FRIHA Mustapha Universitaire
GHAILANI Mokhtar Journaliste
GUERRAM Zhor Romancière
HABIB Faouzi Radiothérapeute
HACHIMI IDRISSI Khalil Journaliste
HADDAD Lahcen Universitaire
HADDANI Ali Poète et parolier
HAJJAM Jamal Journaliste
HANNANI Youssef Journaliste
HARRIZI Mehdi Journaliste
HASSAN  Abdelkhalek Journaliste
HIMMICH Bensalem Ecrivain-essayiste
HNOUDA Taibi Journaliste
HORMATOULLAH Moussa Ecrivain-universitaire
HOUSNI Omar Journaliste
IDRISSI KAITOUNI Mohamed Journaliste
JABRANE Touria  Actrice
JAOUAHIRI Abderrafia Poète
JEBBOUJ Rachid Dir. salon internalional du livre
JHIOUI Mohamed Journaliste
JIRARI Abdenbi Compositeur
JMAHRI Abdelhamid Journaliste
JOUITI Abdelkrim Romancier
JOUNDI Mohamed Hassan Homme de théâtre
KAMAL Naïm Journaliste
KENAIT Mustapha Journaliste
KENFAOUI Abdelouahed  Journaliste
KERDOUS Lahcen Journaliste
KHADDARI Rachid Journaliste
KHALFI Mustapha Journaliste
KHALIL Mohamed Journaliste
KHALOUFI Abdesselam Chercheur
KHIZRANE Abdellatif Editeur
KORAICH Mohamed Journaliste
LAALEJ Ahmed Taieb Homme de théâtre
LAARAKI Mostafa Journaliste
LAASSIBI Lahcen Journaliste
LADIB Mohamed Journaliste
LAGHDAF Mohamed Dir. Station TV Laâyoune
LAHLOU Kamal Journaliste
LAHLOU Latif Cinéaste
LAHLOU Nouamane Chanteur-compositeur
LAHLOU Rafiq Journaliste
LAHRICHI Anas Journaliste
LAMIRATE Zahra Journaliste
LEMRABET Mohamed Baha Journaliste
LEMSEFFER Ahlam Artiste-peintre
Lemtouni Aïcha Universitaire
LMOUSSAOUI Abdenbi Journaliste
LOKHNATI Mohamed Journaliste
MAAOUNI Houcine Gynécologue
MALEK Malika Journaliste
MANSOUR Abdellatif Journaliste
MANSOURI Otmane Universitaire
MANTRACHI Abdelhakim Universitaire
MAOULAININE Laghdaf Universitaire
MAOULAININE Chiba Poète
MEDDOUNE  Tahar Editeur
MELEHI Mohammed Artiste-peintre
MERJANE Mohamed Universitaire
MESKARI Said Journaliste
MESSAOUDI Amina Universitaire
MESSARI Larbi Journaliste-écrivain
MHAMID Rachid Journaliste
MIFTAH Noureddine  Journaliste
MIMOUNI Abdelaziz Journaliste
MISBAH Abderrazzak Journaliste
MODAFFAR Khalid Journaliste
MOHAMED Abderrazzak Journaliste
MOHCINE Abdelkader Journaliste
MOUMSIK Mustapha Journaliste
MOUNTASSIB Said Journaliste
MOUSSAOUI Driss Psychiatre
MRABBIHRABBOU Maalainaine Universitaire
NADEM Abdeljalil Critique
NAFAA Mohamed Journaliste
NAFALI Hassan Homme de théâtre
NAJI  Ahmed Journaliste
NAJIB Abdelhak Journaliste
NAJIM Abdellah  Journaliste
NAOUM Saïd Journaliste
NASSIRI El Mostafa Journaliste
NEJMI Hassan Poète
NOURY  Hakim Cinéaste
OUAKIDI Mohamed Ecrivain
OURIAGHLI Fatima Journaliste
RABII Loutfi Journaliste
REGHAyE Narjiss Journaliste
RAHMOUNI Mounir Journaliste
RAIS Khalil Journaliste
RAMI Mohamed Journaliste
RFAIF Najib Journaliste
RHLALOU Asmaa Journaliste
RIAD Larbi Journaliste
RIAL Mohamed Journaliste
RIHANE Rabia Romancière
ROUISSI Abdelhafid Journaliste
SABRI Ahmed Journaliste
SADKI Abdelfettah Journaliste
SAIL Noureddine  DG Centre cinématographique
SALAH Nadia  Journaliste
SALHI Mohamed Universitaire
SATOURI Aziz Journaliste
SBYEA Salah Journaliste
SEDDIKI Abdeslam Universitaire
SEDRATI Mohamed Journaliste
SEJJARI Ali Universitaire
SEKHRI Aïcha Journaliste
SELHAMI Mohamed Journaliste
SENOUSSI Hicham Journaliste
SHIMI Abdeljebbar Journaliste
SKALI Fawzi Antropologue-Fest. musiquessacrées
SLAOUI Mohamed Adib Ecrivain
SOUADKA Abdelilah Chirurgien-oncologue
STOUKY Abdellah  Journaliste
TALBI Amal Journaliste
TALHIMET Amina Journaliste
TANKOUL Abderrahmane Universitaire-critique
TARIK Hassan Universitaire
TAZI Salaheddine Médecin anesthésiste
TAZI Mohamed Cinéaste
TEOUAF Nadia  Journaliste
WADI Laïla Journaliste
WAHBI Aissa Journaliste
YATA Fahd Journaliste
ZAKI Ahmed Journaliste
ZEROUAL Abdenbi Journaliste
ZERRADI Samir Journaliste
ZIANI Bachir  Journaliste
ZIANI Mokhtar Journaliste

Cet appel a été publié dans le quotidien espagnol El Pais le dimanche 17 juillet 2005 par un achat d’espace financé par une contribution de signataires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *