Article 16 du code de la famille : Les féministes protestent

Article 16 du code de la famille : Les féministes protestent

L’ADFM se lève contre l’amendement de l’article 16 du code de la famille. A l’entrée en vigueur du code de la famille en 2004, le législateur avait prévu une période transitoire pour permettre aux couple mariés sans acte de notifier leur mariage auprès des tribunaux.

La période transitoire devait durer 5 ans, seulement voilà, le Parlement vient de porter sur durée à 15 ans. En effet, la commission de la législation et des droits de l’Homme vient d’entériner définitivement l’amendement des trois derniers alinéas  de l’article 16 du code de la famille ajoutant 5 années supplémentaires.

Selon l’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM), l’amendement ne prévoit aucun garde-fou, ce qui risque d’amplifier le phénomène du mariage des petites filles. «Nous invitons le gouvernement à tirer les conclusions des prolongations répétées des délais de notification des actes de mariage ainsi que l’adoption de mesures urgentes pour éviter l’instrumentalisation de la loi», affirment les responsables de l’ADFM.

Ces derniers ont appelé à la mise en place de mécanismes plus efficaces pour la sensibilisation des populations concernées.

Selon l’association, le mariage de mineures est en train de prendre de l’ampleur. Environ 40.000 petites filles sont mariées chaque année.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *